Toutes les critiques

SHERLOCK 13 – Suspect, vous avez dit suspect ?

Difficile de trouver plus British que Sherlock Holmes, le héros excentrique créé par Conan Doyle. Victorien, londonien, tout de tweed vêtu, armé d’une pipe, d’une loupe et d’une implacable logique, ce Britannique est connu partout. Sa postérité littéraire, cinématographique et télévisuelle est impressionnante.

Côté jeux il est impossible de passer à côté de Sherlock Holmes, détective conseil, qui permet de faire bouillir quelques cerveaux le temps d’une soirée. Sherlock 13, un jeu coréen que le rusé Ben52 a repéré à Essen, est nettement plus simple, mais singulièrement prenant.

SUSHI DICE – Il est pas frais mon sushi ?

La mode des émissions de cuisine à la télévision a permis de découvrir cet univers joyeux et animé, enfin impitoyable. Finalement le « coup de feu » est une expression bien choisie. Sushi Dice nous met dans la peau d’un commis de cuisine. Mais pas dans un restaurant occidental ou une table prestigieuse. Non, dans un restau spécialisé dans les sushi. Pas de poêle, pas de cuisson, rien que du poisson cru et des couteaux, des grands couteaux !

TANKS! – Patton versus Rommel

Juillet 1944, après l’approbation du général Montgomery, l’opération Goodwood est lancée. L’objectif est de libérer enfin la ville de Caen, objectif stratégique du jour J pour les alliés, qui se battent depuis plus d’un mois en Normandie sans parvenir à la conquérir.

Début d’après-midi, dans les alentours du village de Bourguebus, des éléments blindés de la 211e Division Panzer se préparent à recevoir l’offensive. Les canons d’assaut Stug III G sont camouflés en position d’embuscade et un Panzer V Panther est caché dans un bois afin de pouvoir profiter au mieux de l’effet de surprise.

COLT EXPRESS – Cheval de fer et volée de plombs

Le vent souffle dans les plaines du Nouveau-Mexique, le train siffle et file dans un paysage désertique, annonçant de longues heures de chaleur, d’ennui et de cahots divers. Par chance une bande de bandits a décidé de mettre un peu d’ambiance !

Ils arrivent au même moment et grimpent à l’arrière du train, leur but est situé à l’avant du train : la paye des mineurs, protégée par le Sheriff. Ils vont donc remonter le train. Au passage ils rançonneront bien sûr tout le monde. Là où cela devient pittoresque c’est qu’il s’agit d’une bande de formation très récente, chaque bandit veut faire cavalier seul et prendre le plus de butin. Flinguer ses associés ne pose aucun souci. Bien sûr les joueurs sont les bandits, reste à savoir qui est le véritable « Cerveau » de la bande !

LDVELH – Le sorcier de la montagne de feu

Le Sorcier de la Montagne de Feu c’est ni plus ni moins le premier Livre dont vous êtes le héros (LDVELH) ! J’avais lu (ou joué) pas mal de ces livres dans les années 80, mais pas celui là. Je découvre donc le fameux livre quelques décennies plus tard.
Un sorcier sur la couverture et surtout un grand dragon qui jaillit d’une nuée. On dirait que le fameux sorcier va se défendre. Le paragraphe d’introduction est assez long. Le Sorcier dans la montagne de feu, son fabuleux trésor, quelques indications sur des ennemis possibles, des lutins. Il est aussi question d’un lac intérieur, d’un bac et d’un passeur. Bien sûr les précédents candidats ont été nombreux, mais rares à en revenir.

MALIFAUX – Toujours sur la Brèche

Nous sommes en 1900 ou à peu près. Voilà une époque charmante, on l’a même surnommée la « Belle époque », c’est vous dire. La Civilisation est en marche, le progrès, l’électricité, la science ! Et puis voilà, il y a la Brèche, ce passage vers un autre monde, vers la magie des puissantes pierres d’âmes. Cela ressemble à une autre dimension, un peu comme Lovecraft pouvait les imaginer. De l’autre côté de la Brèche se trouve la petite ville de Malifaux, une sorte de Mos Esley version Far-West.

JAMAÏCA – Guerre de course

À la fin du XVIIe siècle, Sir Henry Morgan, gouverneur de la Jamaïque, organise une grande régate autour de l’île. Vous imaginez un événement mondain, les riches propriétaires locaux emmenant famille et domesticité pour assister aux manœuvres de gracieux vaisseaux ?
Grave erreur, car si Henry Morgan est bien gouverneur en titre, c’est surtout un redoutable aventurier – l’un des pires pirates – qui a réussi le tour de force de devenir puissant et respecté. Cette course va opposer des capitaines pirates, lancés sur des vaisseaux armés, ils vont aller vite mais aussi tout ravager sur leur passage.
Un tricorne sur la tête, un sabre au côté, un perroquet sur l’épaule et c’est parti !

CHASSE CERCUEILS – Plantez-les tous !

Dans la lointaine Transylvanie d’horribles (et pâles) créatures se nourrissent dit-on du sang d’innocentes victimes humaines. Jusqu’à lors la simple évocation de ces lointains descendants d’un certain oncle Vlad, suffisait à terroriser toute personne à peu près saine d’esprit. Mais les temps sont durs pour les vampires et de vaillants chasseurs se sont lancés à leur poursuite. Et comme si cela ne suffisait pas, ils font la course pour déterminer lequel sera le meilleur d’entre eux !

SUN TZU – J’ai Wu, j’ai Lu, pis j’ai Chu

Sun Tzu, un nom qui impose le respect. Général chinois du VIe siècle avant J.C., il aurait écrit L’Art de la guerre, le premier traité de stratégie ayant jamais existé. À cette époque-là chez nous, la stratégie militaire c’était encore un peu brouillon. Le gars qui avait une épée de bronze était promu stratège illico. Sun Tzu lui servait le royaume de Wu, dirigé par le roi Lu. Il aurait attaqué le royaume de Chu.

DIG MARS – Pan sur la comète

Curiosity n’est plus seul. Depuis que l’humanité à découvert d’inestimables richesses enfouies dans les profondeurs de la planète Mars, c’est la course à qui creusera le plus loin et le plus vite. Les engins de plusieurs entreprises concurrentes s’affairent, mais une seule remportera le pactole et ce sera la mienne !

SMALLWORLD – Les colons se tatanent

Imaginez un monde un peu féérique, peuplé de créatures de légendes, de magiciens, de braves fermiers. Ajoutez quelques habitants plus borderline comme des morts-vivants ou des Hommes-rats. Une fois tous ces peuples rassemblés, donnez-leur généreusement des terres à conquérir pour s’installer et prospérer. Mais, pour que ce soit fun, il faut que ce territoire soit trop petit, beaucoup trop petit pour contenir les ambitions de tous ces excités !

PANDÉMIE – Tous en quarantaine !

Pandémie, ça pourrait être un titre d’épisode pour X-Files ou un docu-fiction, avec les soldats en tenue bactériologique qui déboulent à la fin pour coffrer tout le monde et planquer le tout sous secret défense. En fait non, dans Pandémie on enfile les tenues stériles dès le début de la partie ! La terre est attaquée par quatre virus mortels qui se diffusent dans la population, il faut éradiquer ces maladies avant qu’elles atteignent le point de non-retour. Votre mission, car vous l’avez acceptée, est de rassembler une équipe pour réussir à sauver l’humanité. Ouaip !

NOVEMBRE ROUGE – En avant glou !

Le Novembre Rouge est la fierté de la marine Gnomuniste, ses systèmes de pointe en font une arme redoutable. Une petite erreur de calcul, un tir de torpille très légèrement raté, le bouton rouge à la place du vert, on ne saura sans doute jamais… Mais le fier sous-marin est bel et bien en train de couler !

Par chance les Gnomes sont naturellement hyperactifs et bricoleurs, c’est bien le minimum pour tenter de régler tous les problèmes techniques, le feu et les voies d’eau. Embarquez donc avec cette bande de joyeux drilles pour une croisière inoubliable et verticale !

SPLENDOR – Mon précieuuux

Il était une fois, dans un pays lointain, ou bien en fait aujourd’hui et juste à côté de chez vous… Splendor c’est l’histoire de l’éternelle rapacité de l’humanité, du vil plaisir d’amasser des richesses, de compter ses ronds, de ramasser des cailloux qui brillent sur la plage. Depuis le temps des cavernes jusqu’aux plus hautes sphères du pouvoir, de tous temps, on compte, on amasse, on s’enrichit, on gagne du prestige, on gagne tout court !

SUMMONER WARS – De invocatori bastoni

Il faut de tout pour faire un monde, des Elfes, des Nains, des Orques et des Gobelins, oui, surtout des Gobelins ! Chez nous les gens apparaissent devant chez eux en ouvrant cet étonnant portail spatial nommé porte. Dans l’univers de Summoner Wars, pour d’obscures raisons, les murs n’ont pas de portes, mais cela n’empêche pas les créatures d’apparaître aussi devant les murs !

BAOBAB – Opération Accrobranche

Dans la jungle, tout en haut des baobabs, singes, serpents, léopards, caméléons et abeilles se livrent à un drôle de ballet. Certains se glissent entre les branches, d’autres, véritables casse-cous se jettent de l’une à l’autre, bref, c’est un joyeux bazar ou animaux et végétaux finissent sens dessus dessous !

LAS VEGAS – FLOUZE LOOSE

Las Vegas. Ses hôtels luxueux, ses lumières, ses casinos. La démesure en plein désert.
Il y en a un qui a tout compris, c’est Ace, le directeur du Tangiers : « Tout a été combiné pour que votre fric passe dans nos poches, c’est ça la vérité sur Las Vegas. » Et du fric il y en a sur la table. Ici on ne fait pas de cadeau, c’est le plus fourbe qui l’emporte, espérons que les dés ne soient pas pipés…

MILLE SABORDS – Doublons et tetes de mort

La taverne de Tortuga est bondée ce soir. Boucaniers, flibustiers et autres forbans s’y pressent. Un vrai coupe-gorge. Mais qu’importe. Il parait que Le Basque à pillé un galion espagnol et que son butin se monte à plus d’un million de piastres ! J’sais pas quel tord-boyaux on lui a servi, mais on dit que celui qui le gagnera aux dés aura sa part du butin… Pouss’toi d’là l’Olonnois, espèce d’écrevisse de rempart, c’est à mon tour de jouer !

FLAMES OF WAR – Band of brothers !

Mais c’est un jeu de petits soldats en plastique ? Oui, tout à fait ! Mais en fait non, c’est tout bonnement la Seconde Guerre mondiale sur la grande table du salon. Les petits gars en vert sont des paras américains appuyés par des chars anglais, opposés à des soldats gris, des allemands, avec de l’artillerie et d’autres joyeusetés de l’époque. En fait non, c’est encore plus précis que cela, beaucoup plus précis : bienvenu au pays du wargame.

ANTIGUA – Les cartes au trésor

Antigua… Bienvenue en 1717 dans les Caraïbes, le grand soleil sur les eaux bleues, l’aventure, la chasse au trésor, celui des pirates bien sûr. Après avoir survécu au terrible naufrage qui fut fatal à Black Sam, vous avez bien l’intention de mettre la main sur le fabuleux trésor qu’il avait amassé. Ce ne sera pas simple le flibustier était rusé, il a disséminé son butin dans de nombreuses îles. Pire encore, d’autres survivants de l’équipage ont la même idée et sont eux aussi partis à la chasse au trésor après avoir trouvé de petits navires et réuni des équipages de forbans.

LEWIS et CLARK – Homme blanc ramer

Oubliez toute idée de super-héros qui enlève les journalistes du Daily Planet pour quelques vols nocturnes. On est en 1804, Napoléon n’avait pas encore entendu parler de Trafalgar et son regard se tournait plus vers les terres d’Europe de l’Est. Pour faire couiner les Anglais il revendit la Louisiane à la nouvelle nation des États-Unis, mine de rien ça faisait presque la moitié de l’Amérique du Nord !
Le truc marrant c’est qu’on savait bien que de l’autre côté il y avait le Pacifique, mais entre les deux, ben c’était le grand flou, des cailloux, des arbres, des Indiens, la zone quoi. On envoya une expédition pour faire aller jeter un coup d’œil et trouver un chemin pour aller de l’autre côté. Devinez qui s’y colle ?

BIG PIRATE – À l’abordage !

Un trésor de pirate caché sur une île déserte, forcément les moussaillons veulent aller le chercher. Le truc c’est que l’île n’est pas déserte, que le trésor n’est pas abandonné et que le pirate les attend. C’est même un forban plutôt imposant qui les attend ! Il s’appelle Big Pirate le bougre. Il va falloir réussir à le ruser et revenir entiers, ou peut-être avec une jambe de bois alors.

ROOM 25 – Piégé comme un rat !

Se retrouver prisonnier dans un complexe carcéral futuriste ce n’est déjà pas terrible, mais quand en plus il y a un jeu de télé-réalité qui chapeaute le tout, ça devient franchement glauque. C’est décidé vous vous faites la malle, vous partez à la recherche de la fameuse Room 25, celle qui offre la liberté. Ce sera avec ou contre les autres mais plus rien ne peut vous retenir. Méfiance, il paraît que des matons sont infiltrés parmi les taulards. En un mot ce n’est pas gagné !

SUPER RHINO ! – Attention chute d’immeuble !

Super Rhino, le super héros habile de la corne, a besoin de monter tout en haut des immeubles pour surveiller malfrats et voyous. Mais attention, son poids rend l’escalade un peu difficile… Il va falloir l’aider à monter le plus haut possible en construisant des étages et en évitant que tout s’écroule ! Amis bâtisseurs, en avant !

LA TOUR ENCHANTÉE – Vol de princesse

L’horrible sorcier Corbeaunoir a enlevé une princesse et l’a enfermée en haut de sa tour. Il a tout fermé à double tour avant de cacher la clé dans la forêt. Notre héros, Robin, va tenter de la trouver avant le sorcier afin d’aller ouvrir une des serrures de la tour pour libérer la princesse et couler des jours heureux avec sa belle.

LOVE LETTER – Amour et perdu !

Ah les courtisans, toute cette petite société poudrée, rompue aux intrigues amoureuses, diplomatiques et politiques. Parmi cette assemblée de chacals, à qui faire confiance pour porter la lettre avec du vrai amour dedans pour la seule, la vraie, l’unique princesse, Annette ? Si vous recherchez la subtilité des jeux de l’amour et du hasard, la délicatesse des sentiments, le romantisme effréné de la jeunesse vécue au grand galop dans le parc du château… ben c’est raté, parce que Love Letter, ça kill sévère !

WOOLFY – Gare au loup !

Le loup rode dans les bois et les petits cochons ont bien compris que seule la brique pouvait les sauver. Ils s’allient donc pour fabriquer la seule maison qui résistera au souffle dévastateur de leur ennemi. Il faudra faire vite, le loup a déjà allumé le feu sous la marmite et n’a plus qu’à attraper les petits porcelets pour se faire un bon ragoût.

FORTUNES DE MER – Boucaniers associés

Une croisière dans les îles, les belles plages, le rhum, la chaleur et la douceur d’une vie oisive au bord de l’eau, la baignade à portée de hamac… Bon, pour gagner tout cela il va falloir se remuer et avoir de la chance. Inutile de songer à jouer au Loto, nous sommes au XVIIe siècle, l’équivalent le plus proche d’une cagnotte Euromillions est un galion espagnol chargé de riches marchandises ! Il va falloir faire dans le business, à la manière locale, pratiquer le marketing au canon de 24 livres, touça.

KORYO – Majorité absolue

La fin du IXe siècle sur la péninsule coréenne est marquée par le déclin du royaume de Silla et la fin de sa domination sur la partie nord du pays. S’en suivent soulèvements et guerre civile jusqu’à la création d’un état qui occupera la péninsule jusqu’au XIVe siècle, le Koryŏ. Au fil des siècles, c’est une nouvelle dynastie qui s’installe et unifie pour la première fois l’ensemble de la Corée.

En souterrain les luttes d’influence sont acharnées en particulier entre les neuf grandes factions, du Prêtre à l’Armateur, du Marchand au Gardien, de l’Espion à l’Omniscient…

RELIC RUNNERS – Le cri du Dendrobate

La jungle étouffante, la découverte des temples d’une civilisation disparue, en un mot l’appel de l’aventure. Votre but est de ramener à la connaissance du monde tous ces précieux témoignages du passé. Au contraire vos adversaires ne sont que de vils pilleurs de tombes, capables de tout. Alors qu’à vos eux ces témoignages du passé doivent revenir à l’humanité toute entière, tant ils sont précieux, oui précieux…

NOÉ – La montée du zoo

Lorsqu’il se rend compte d’un gros problème de plomberie terrestre, Noé, un brave vieillard qui tient un peu de Brigitte Bardot, décide de construire une gigantesque embarcation afin d’y loger deux représentants de chaque espèce animale et les sauver ainsi de la noyade.

Pour autant, il n’a pas été aisé pour pépé Noé de faire monter cette joyeuse ménagerie à bord de son arche. Il a du affronter des problèmes de logistique et de cohabitation entre ses pensionnaires à poil, plumes et écailles. Ce pov’ vieux à besoin d’aide. Pressons ! J’ai déjà les pieds dans l’eau.

7 DAYS OF WESTERPLATTE – ¡No pasarán!

L’histoire est en marche ! Pas de chance vous êtes pile en face du rouleau compresseur de l’histoire, à Westerplatte le 1er septembre 1939. Vous ne connaissez pas Westerplatte ? Il n’y a pas de honte à avoir, c’est loin. Il s’agit d’une petite presqu’île en face de Gdansk, occupée par un dépôt de l’armée polonaise. Le cuirassé allemand Schleswig-Holstein de la marine allemande était ancré à côté, en visite de courtoisie. Moyennement courtois les marins, car à l’aube du 1er septembre c’est ce cuirassé qui a tiré les premiers obus de la Seconde Guerre mondiale, du 280 mm, à bout portant. La mauvaise nouvelle c’est que vous êtes en face, avec un dépôt et deux cents gusses à gérer !

PINGOUINS – Pêche sportive

Et voilà, à force d’en parler, le réchauffement climatique est là, enfin plutôt là-bas, dans le grand nord. Nos amis les pingouins, habitent justement dans le grand nord où ils sont bien connus pour leur intelligence supérieure et leurs tenues d’un chic absolu. C’est donc très naturellement que nous autres joueurs allons pouvoir prendre la direction d’une équipe de pingouins dans ce jeu du même nom (Pingouins, pas équipe).

7WONDERS – Wonderful

Si vous êtes un mégalomane nostalgique qui rêve de bâtir les grandes pyramides, d’arpenter les jardins suspendus de Babylone, de prier face à la statue chryséléphantine de Zeus ou de folâtrer nu dans le temple d’Artémis à Ephèse, nous avons trouvé le job parfait pour vous. On recherche justement quelqu’un pour édifier une des grandes civilisations de l’Antiquité. Laissez-vous tenter par une ou deux merveilles !

LE PETIT PRINCE – Apprivoisez les baobabs

Le Petit Prince, souvenez-vous, on vous a forcément raconté cette histoire quand vous étiez petit. Un aviateur tombé dans le désert, un enfant qui veut qu’on lui dessine un mouton, le renard à apprivoiser et toutes ces planètes habitées par des tarés. Et c’est poétique et c’est philosophique et les dessins ils sont jolis et forcément tout le monde aime. Ben oui, c’est quand même du conte rudement bien fait, il faut avouer et les aquarelles de Saint-Exupéry aussi. Mais en terme de jeu, ça donne quoi Le Petit Prince, qu’est-ce qu’il y a à jouer là dedans ? Un concours de dessins de moutons ? Le concours de la question la plus tordue ?

Non, non et non, il va falloir bâtir une planète pour le Petit Prince, ni plus ni moins. Comme c’est un peu dur on va commencer par la dessiner, par l’assembler et chacun va essayer d’en faire une mieusse que celle des autres.

CONFLICT OF HEROES – Le réveil de l’Ours

Durant l’été 1941, Hitler lance les troupes allemandes à l’assaut de l’immense URSS. Ce faisant il ouvre un second front à l’Est qui était resté stable depuis 1939 et le pacte germano-soviétique. Les Russes réorganisent leurs forces mais ne sont pas prêts lorsque l’offensive se déclenche. De plus Staline ne croit pas les rapports qui lui indiquent les préparatifs allemands. Cette confrontation implacable entre deux géants va se jouer sur des territoires, à coups de millions d’hommes. Comme l’ancêtre Squad Leader qui débutait dans les ruines de Stalingrad, ce wargame nous initie aux bases de la guerre moderne : le placement de la mitrailleuse !

LES TROIS PETITS COCHONS – Grouik !

Les trois petits cochons vous connaissez ? Non, pas ceux du barbecue du week-end dernier ! Ces trois petits gars qui avaient l’âme d’entrepreneurs et une grande confiance dans l’immobilier. Face à eux le loup, pas un loup banal qui passait par là, LE Loup, celui qui a déjà croqué la chèvre de M. Seguin au retour de ses vacances dans le Gévaudan, une star, d’ailleurs on ne dit plus Loup, mais GML pour le Grand Méchant Loup. Il ne souffle plus sur les maisons, il envoie les huissiers pour que la cochonnaille se remue les jambons.

ZOMBICIDE – La mort aux trousses

Allez savoir pourquoi, il y a dû avoir un truc qui a déconné avec la météo ou les expériences de la NASA, à moins que ce soient les Russes. Le truc qu’est sûr, c’est que pour survivre aujourd’hui aux States il vaut mieux avoir maté du film d’horreur en boucle que potassé le guide des scouts ou le droit pénal. C’est bien simple, le monde se divise maintenant en deux catégories, il y a ceux qui sont armés et dangereux et… le rayon viande froide.
Vous avez aimé les films de zombies, ça tombe bien ils sont de retour, là, juste en bas. Descendre ? Oui, mais lequel ?

DOBBLE CORSICA – Castagna o Castagnu ?

Dans certains pays le jeu se pratique à l’intérieur parce qu’il fait mauvais temps tout le temps. J’imagine que les habitants du Grand Nord doivent apprécier la longue nuit polaire propice aux parties de jeu de rôle interminables peuplées de Trolls. Et bien au Sud c’est plutôt en extérieur que l’on s’amuse et que l’on vit de manière générale. L’apéro est une tradition bien établie et c’est tout naturellement que l’on sort les cartes, parce que la pétanque c’est bien, mais ça donne chaud petit !
Dobble Corsica, voilà le petit jeu adapté à l’île de Beauté et gaffe à ne pas confondre Porcu, Cursinu et Lonzu.

PERUDO – Dudo amigo !

Sur le pont du Hollandais Volant, Will “Legolas” Turner et l’infâme capitaine Davy Jones s’affrontent autour d’une table. Armés d’un simple gobelet et de cinq dés, ils rivalisent d’audace en pariant sur les dés cachés sous les gobelets. « Quatre quatre » lance le Hollandais Volant, « Cinq quatre » réplique Will. Les enchères monteront d’autant plus que Bill Turner, le père de Will, est aussi de la partie. Celui-ci perdra son âme et devra une servitude éternelle à Jones en ayant lancé ce pari fou : « douze cinq » !

Si vous ne disposez pas du vaisseau du Hollandais Volant de Pirates des Caraïbes, vous pouvez néanmoins vous assurer quelques frissons en jouant aux mêmes dés, le Dudo ancestral d’Amérique du Sud.

BATTLETECH – Iron Men

Bienvenue en l’an 3000, prenez place dans le petit siège du cockpit et coiffez ce casque bizarre. Voilà, vous êtes aux commandes d’un robot d’une vingtaine de mètres de haut, si vous bougez il bouge, c’est une sorte de Goldorak ! Comme l’animal pèse plusieurs dizaines de tonnes il est recommandé de faire attention aux petits trucs en bas et ne vous appuyez pas sur les immeubles non plus ! Les boutons colorés là c’est pour l’armement, fini de rigoler vous êtes un technoguerrier et dans ce monde de brutes il faut tuer ou être tué. Mais comme on est sympa vous pouvez commander plusieurs robots, des grands et des petits, histoire de jouer le collectif contre l’équipe d’en face.