Previews

BLOOD RAGE – Hagards du Nord

Les Vikings c’est un peu comme les pirates, tout le monde les aime bien, simplement l’eau est plus froide ! Blood Rage est une de ces grosses boîtes lourdes et chères qui font envie sur l’étagère du magasin. Du matos, plein de matos, autant de promesses mais cela vaut-il le prix conséquent et est-ce que c’est jouable sans y passer une semaine ?

Captain Sonar – USS Zizanic

Les jeux de sous-marins c’est en général plutôt malin, ou très très barge comme Novembre Rouge. Avec Captain sonar on fait dans le subtil, le compliqué, le technique, le reflet bleu métal des profondeurs. Deux sous-marins ennemis se baladent dans les mêmes eaux et bien sûr, il ne peut en rester qu’un !

STAR WARS ARMADA – Une armada, minimum

De passage au FLIP, nous avons testé Star Wars Armada. C’est un peu la suite logique de Star Wars X-Wing qui permettait de recréer avec des figurines les combats de chasseurs et autres petits vaisseaux de Star Wars.

LIMITS – Dénoncez la couleur !

Découvert pendant le Festival International des Jeux de Cannes, Limits est le digne membre de la famille des jeux de « menteur », il sort du lot grâce à quelques idées plutôt sympa. Il faudra faire appel à sa mémoire et faire preuve d’un certain culot pour jouer à Limits. Le but : gagner des points en dénonçant ses petits camarades qui auraient dépassé les limites. Gare à celui qui se trompe !

FAMIGLIA – Gangsters & spaghetti

Famiglia, c’est l’histoire de deux clans rivaux qui tentent par tous les moyens de recruter dans la rue des gangsters issus de différentes factions – Famiglia, Comptables, Brutes, Mercenaires – pour devenir ainsi, le gang le plus influent.

SUSHI GO! – Du draft à déguster pour l’apéro

Premier jeu testé en compagnie d’un couple d’amis lors de notre arrivée au Festival International des Jeux de Cannes 2015, nous sommes tombés sur Sushi Go! complètement par hasard. Et comme le hasard fait bien les choses, il nous a laissé à tous les quatre une très bonne impression.

HÉROS À LOUER – Coup de cœur de Zozor

Comme chaque année, la sélection officielle de l’As d’or du Festival International des Jeux de Cannes nous permet de découvrir de vraies pépites ludiques. Malheureusement, pour réussir à tester la sélection, il faudra de la patience, ou un bon réveil, ou un jour de congés. En effet, les tables mises en disposition sont trop peu nombreuses et souvent prises d’assaut.

Mais qu’importe, je n’ai pas regretté d’arriver à l’ouverture du festival en ce dimanche matin ensoleillé pour tester mon coup de cœur de cette année : Héros à louer.

CROSSING

J’ai pu essayer Crossing pendant le festival des jeux de Cannes, sur le stand des Space Cowboys. Connaissant l’envergure des cinq cowboys de l’espace, on se dit qu’un jeu qu’ils éditent se doit de réveiller vaillamment chaque neurone de notre cerveau, mais non, pas ici. Crossing est également Co-édité avec Moonster Games et Cocktail Games et qui dit Cocktail Games, dit jeu d’apéro. Et c’est bien de cela qu’il s’agit. Un vrai jeu d’apéro dans une magnifique boîte en métal gravé du plus bel effet.

LA CIGALE ET LA FOURMI

La cigale et la fourmi fait partie de la superbe collection Contes & Jeux de Purple Brain, il s’agit du tome quatre. Pour rappel, chaque boîte de jeu prend l’apparence d’un livre finement relié que l’on pose à la verticale, ainsi rangée dans une bibliothèque, ça en jette ! Bravo pour ces choix éditoriaux. Ce quatrième opus est signé Yoann Levet, l’auteur de l’excellent Myrmes. Son expertise en matière de fourmi lui a valu le droit d’être contacté par l’éditeur pour ce projet. Un bon choix d’auteur et un clin d’œil malin. Cette gamme est destinée aux enfants mais avec la volonté d’être suffisamment subtile pour plaire également aux adultes.

WELCOME TO THE DUNGEON

J’avais hâte de tester Welcome to the Dungeon, ce jeu de la gamme mini de Iello, gamme qui me paraît très équilibrée et qui regroupe à mon sens des jeux forts intéressants. Imaginé par Masato Uesugi, Welcome to the Dungeon est initialement paru en 2013 sous le nom Dungeon of Mandom. Pour cette nouvelle édition, Iello a eu la riche idée d’ajouter trois héros supplémentaires, ce qui renouvelle bien le jeu.

TARGETS – Le coup de cœur de Bib

De tous les jeux que j’ai essayé au festival des jeux de Cannes, Targets a finalement été mon coup de cœur. Au détour d’une allée, une table était libre. Avec mes amis, nous nous sommes avancés, sans grandes attentes. L’explication des règles passée, pas d’emballement, encore. La partie dure dix minutes, on n’a rien à perdre, allons-y.

ABRACADA… QUOI ?

Ah Gary Kim, génial auteur d’un des meilleurs jeux de 2013, le dénommé Koryo. Rien que pour ce jeu, j’avais envie d’essayer Abracadabra quoi ce que j’ai pu faire au festival des jeux de Cannes.

ESTIMÉO – Trouver son mètre

Testé en mode rapide sur le stand de Viking Games au FLIP, le jeu Estiméo nous a laissé une chouette impression. Comme son nom l’indique, dans Estiméo, il faut estimer la réponse aux questions posées par les cartes « Défi ». Le jeu est basé sur les comparaisons chiffrées, l’estimation sera donc toujours numéraire. Chaque joueur doit classer par ordre croissant trois éléments de réponse en trente secondes.

BLACK FLEET – Pour la fille du gouverneur ?

Ça cause de pirates et d’aventure maritimes, aux environs des Caraïbes et du XVIIIe siècle. Un peu comme dans Fortunes de mer, chacun va pouvoir osciller entre commerce abusif, honnête piraterie et chasse à la flibuste. Sauf que là on fait tout à la fois !

COCONUTS – Secouez le cocotier

Si vous voyez une tablée de joueurs se marrer bruyamment, il y a plusieurs possibilités. Mais si des trucs volent au-dessus de la table, ils jouent sûrement à Coconuts. Le principe du jeu est pour le moins simple, c’est celui du lancer de petits pois à la cantoche.

SOS TITANIC – Le fond de l’eau est frais

Le 14 avril 1912 à 23h, le RMS Titanic était the place to be. À peine une heure plus tard ils voulaient tous grimper dans un minuscule canot ! SOS Titanic est un jeu coopératif (ou solo) qui propose de lutter contre le temps pour sauver le maximum de passagers du fameux paquebot.

STRIKE – Les dés du cirque

Les boules de pétanque c’est lourd et dangereux dans la salle à manger, mais il faut avouer qu’il y a un certain plaisir à les balancer sur celles des autres. Strike permet d’assouvir ses pulsions balistiques sans pour autant tout casser autour de soi.

FORBIDDEN DESERT – Dessine moi un avion

L’auteur de Forbidden Desert réutilise les grandes lignes de son précédent jeu, L’île Interdite (qui est déjà une version allégée d’un autre de ses jeux, Pandémie). Au lieu de chercher des trésors dans une île qui disparaît sous les flots il s’agit cette fois de rassembler des éléments éparpillés dans un désert où le sable submerge petit à petit les tuiles du jeu. Les éléments perdus ne sont pas des trésors mais les morceaux de l’aéronef des personnages. On pourrait dire avion mais vu l’allure « gnomique » du truc c’est pas sûr. D’ailleurs un avion écrasé qui redécolle quand on ramène les morceaux est assez rare, c’est donc indubitablement un OVG (Objet Volant Gnomique).

CODINCA – Diagonale au carré

Découvert au détour des allées d’Essen, Codinca est actuellement en recherche de distributeur. Passons vite sur le thème Inca-Amérindien, c’est la mode en 2012, Codinca est plutôt un jeu abstrait. Sur un petit plateau sont disposés seize pions rectangulaires, quatre symboles différents les distinguent et il y a quatre pions pour chaque symbole. En les retournant on découvre que le symbole est présent des deux côtés, sur fond argenté d’un côté, doré de l’autre côté.

ARTICLE 27 – Veni, Vidi, Veto

Avoir un siège au Conseil de Sécurité des Nations Unies, la plus haute instance politique de la planète, qui n’en rêve pas, d’autant plus qu’outre la bombe atomique, chacun de ceux qui y siègent en permanence a en poche le truc ultime, le veto ! Le monde entier est d’accord mais c’est non quand même, pis c’est tout !

SHAKE SHAKE TOWER – De mal en Pise

Shake shake tower est un jeu de haute volée, non seulement car il atteint près de 25 cm de haut, ce qui est plus que rare pour un jeu, mais aussi parce que souvent il vole, en morceaux ! Le principe est simple, un socle de plastique sert de point de départ, sur celui-ci est fixé un anneau de plastique légèrement incliné, qui peut osciller si on le charge d’un côté.

HÖCHSTE EISENBAHN – Jouer aux p’tits trains

Höchste Eisenbahn est un jeu de cartes simple et rapide, qui propose de s’amuser dans l’univers des trains. Les cartes représentent toutes des éléments de trains : locomotives et wagons. Plusieurs types de trains sont distingués : train de marchandises, train ancien à vapeur, ICE (le TGV allemand), train de voyageurs, train de banlieue.

P.I. – Private Investigator

L’imper, le chapeau, le flegme et le regard de celui que plus rien n’étonne, voilà ce qui distingue le détective privé. Dans P.I. les joueurs incarnent autant d’émules de Philip Marlowe, chargés de résoudre un crime. Le jeu va se dérouler en trois petites manches, le premier à résoudre le crime remporte une manche.

COLUMBA – Fatal ramier

Le pigeon est un symbole, mais pas celui auquel on pense aujourd’hui. Dans le sud-ouest la possession de pigeonniers était jadis la marque du pouvoir des nobles sur les terres. Columba est donc un jeu où il faut conquérir un territoire, le préserver et se méfier des manœuvres de ses vils adversaires.

STICKY STICKZ – Par le pouvoir de la double ventouse

Elle est petite et poilue. Elle est contente, étonnée ou un brin débile. Elle peut être jaune, bleue ou verte, c’est la bestiole de Sticky stickz, un jeu d’observation et de rapidité coréen revu, corrigé et édité par Libellud. La mise en place consiste à ouvrir la boîte de jeu et à la poser au centre de la table puis de se munir de l’arme ultime : la double ventouse ! Voilà. Vous êtes prêts à sticker !

LIBERTALIA – Hissez le pavillon noir !

Nous avons eu la chance de tester le prototype de Libertalia, un jeu de Marabunta (Asmodée version gros joueurs), qui doit sortir cet automne. Chacun gère un équipage de pirates représenté sous forme de trente cartes. Mousse, gabier ou capitaine, chaque personnage a un rang hiérarchique et une capacité spéciale. Le rang permet d’être le premier à piocher dans le butin du jour, la capacité sert à mettre au point de fourbes tactiques pour ramasser plus, gêner les autres ou flinguer quelques concurrents.

LES CHÂTEAUX DE BOURGOGNE – Un bon cru

Ce jeu, aussi connu sous l’abréviation Burgund (pour Die Burgen von Burgund) s’adresse aux joueurs chevronnés ou motivés pour le devenir. Nous étions quatre vieux briscards autour de la table et la première demi-heure a été assez studieuse. Les mécanismes du jeu ne sont pas compliqués, mais ils sont fort nombreux !

OUISTITI – Z’ai cru voir un gros croco

Faire le singe est toujours aussi amusant ! Ouistiti est un petit jeu de plateau, simple et rapide, aussi bien pour les petits à partir de cinq ans que pour les adultes.Il faut faire avancer son petit singe sur un parcours, en lançant un dé. Rien de bien folichon a priori, même en ajoutant le crocodile qui se balade aussi et qui, si on le rencontre, renvoie le ouistiti du joueur malchanceux au début du parcours.

INDIGO – Poussez pas ma pierre

Si vous connaissez Tsuro vous ne serez pas perdu dans Indigo, créé par Reiner Knizia. Le principe est un peu le même : construire un cheminement sur le plateau de jeu en ajoutant des tuiles dans des espaces libres. Chaque tuile comporte plusieurs chemins qui permettent petit à petit de guider des pierres. Dans Tsuro chacun avait une pierre et se faisait éliminer si elle sortait du plateau. Dans Indigo c’est l’inverse, il s’agit de récupérer les pierres pour comptabiliser des points.

DIE GULLI PIRATTEN – Ketchup à babord !

Embarquement immédiat pour un fier vaisseau pirate, Die Gulli Piratten nous a été présenté par les Trolls de jeu d’Antibes, qu’ils en soient chaudement remerciés ! Bon, en fait de navire il s’agit d’une coque de noix qui écume les eaux nauséabondes des égouts à la recherche de restes de nourriture. Votre équipage étant constitué de rats, cafards et autres escargots, cela ne les rebutera pas trop.

KROSMOZ ARENA – Petshop de combat

Le stand Ankama du festival des jeux de Cannes nous a permis de tester rapidement Krosmoz Arena. Il s’agit d’un jeu de batailles tactiques au tour par tour permettant d’opposer des équipes de figurines issues de Dofus et Wakfu, les deux mondes des jeux vidéo d’Ankama. Chaque joueur dirige une équipe de quatre guerriers qui va devoir l’emporter sur l’adversaire en utilisant les capacités et les sorts des personnages, combinés aux pouvoirs spécifiques du coach.