DIG MARS – Pan sur la comète

Dig MarsAuteur(s) : Oliver Sihiveer
Illustrateur(s) : Reinis Pētersons
Édition (s) : Brain games
Mécanisme (s) : placement, , tactique, opportunité, points d’action
Thème : science-fiction
Année : 2013
À partir de 8 ans – 2 à 4 joueurs
Durée de partie : 30 minutes

 

Voir Mars et creuser à mort

Curiosity n’est plus seul. Depuis que l’humanité à découvert d’inestimables richesses enfouies  dans les profondeurs de la planète Mars, c’est la course à qui creusera le plus loin et le plus vite. Les engins de plusieurs entreprises concurrentes s’affairent, mais une seule remportera le pactole et ce sera la mienne !

 

Dig Mars : mécaniques de jeu

Le but du jeu de Dig Mars est simple : réunir un maximum de points de fortune en dépêchant des expéditions d’exploration et de minage puis le transport des trésors découverts dans le sous-sol de Mars sur Terre. Pour cela, il faudra être à la pointe de la technologie et améliorer sans cesse ses équipements car seul l’entrepreneur le plus performant marquera l’histoire de la conquête spatiale.

 

Dig Mars

 

La surface de jeu est constituée d’un carré de seize piles de tuiles (trois tuiles par pile), réparties aléatoirement. Le verso des tuiles indique la difficulté d’excavation, de un à quatre. Le recto indique les points de fortune à ramasser, la difficulté de transport et, pour certaines, une action bonus. Les joueurs disposent d’un espace personnel  qui permettra d’améliorer ses capacités à savoir : fouille, transport et implantation des stations.

 

La foreuse atomique, c’est chic

Les joueurs débutent la partie avec des technologies de niveau 1, c’est-à-dire qu’ils disposent chacun d’une station sur la surface de Mars, qu’ils peuvent fouiller et transporter des tuiles de niveau 1 uniquement.

À son tour, le joueur actif peut réaliser trois actions, dans n’importe quel ordre, voire faire plusieurs fois la même s’il le souhaite. Bien sûr, son niveau d’équipement devra être supérieur ou égal à la difficulté indiquée sur la tuile. Une astuce pour feinter le niveau requis est possible, il s’agit de la coopération, nous y reviendrons. Enfin, il faut disposer d’un jeton station sur une tuile pour interagir (fouiller/transporter) avec elle.

 

Dig Mars

 

Fouiller permet de découvrir une tuile. La tuile fouillée est retournée, si elle possède une action bonus, elle est appliquée immédiatement au bénéfice du joueur actif. Si d’autres jetons étaient sur la tuile, ils restent en place.

Transporter permet de ramener une tuile explorée dans sa réserve personnelle. Il est conseillé de cacher aux autres le total de ses points de fortune, car la victoire se joue au premier qui atteint le nombre de points requis (40 à deux joueurs, 30 à trois, 20 à quatre).

Se déplacer permet de faire naviguer son ou ses jetons station sur la surface de jeu et de partir ainsi à la découverte de lieux inconnus et de nouvelles ressources à transporter. Les déplacements se font horizontalement et verticalement vers une pile adjacente, en bougeant le pion station vers une zone que l’on souhaite miner. Il est possible de passer et de stationner dans un espace vide.

Améliorer permet de dépenser quelques points de fortune pour faire progresser ses différents équipements. Les premiers points de fortune, bien que durement récoltés, sont souvent bien vite dépensés.

 

Cailloux Bonus

Certaines tuiles possèdent des actions bonus dont le pouvoir ne peut s’activer qu’une seule fois, à la découverte de la tuile. On peut avoir la chance de faire une fouille ou un transport supplémentaire, déménager une station, gagner un point de fortune ou bien faire un examen du sol, c’est-à-dire consulter secrètement une tuile inexplorée et qui sait, peut-être avoir un coup d’avance sur ses concurrents.

 

Dig Mars

 

Dans la famille coups tordus et autres joyeusetés, il y a le principe de coopération. Il est important de savoir que la coopération est obligatoire. Nulle échappatoire n’est envisageable, si le voisin de-chez-Smith-en-face veut de l’aide, il l’aura, c’est comme ça. Dans le cas de figure où l’on découvre une jolie tuile qui nécessite par exemple un transport de niveau 3 mais que l’on plafonne au niveau 2, si la station d’un autre joueur est également présente sur la dite tuile, alors on augmente son niveau d’un point. Dès lors que deux jetons sont sur la même tuile, on considère qu’ils coopèrent. Le côté positif c’est que l’on a accès à des tuiles d’un niveau supérieur, ce qui est moins glop c’est que l’on partage les richesses lors du transport. Les points de fortune sont alors répartis à part égale entre les joueurs, le reste éventuel revenant au joueur actif.

 

Tactique et coups foireux

Dig Mars, c’est un jeu de parasitage et de blocage. Fouiller la tuile avant que le voisin ne s’y intéresse, se placer judicieusement pour bénéficier du travail des autres… Il ne faut pas hésiter à investir massivement dans les équipements, pas forcément immédiatement dans tous, mais l’excavation est clairement importante. Si l’on monte une technologie  plus rapidement que les autres, cela peut permettre par exemple de les bloquer sur des tuiles à explorer ou à transporter. La coopération peut être intéressante, surtout si on est du côté du joueur passif, car on gagne des points bonus. Attention toutefois à ne pas en abuser quand on est le joueur actif, car cela diminue fortement les gains et le risque de se faire distancier est grand. Bien sûr, il est aussi possible de jouer dans son coin en évitant les « conflits », mais c’est quand même moins rigolo.

 

Dig Mars

 

LidaelL’avis de Lidael
Dig Mars est un jeu très accessible, rapide à prendre en main et qui tourne remarquablement bien, certes, il n’apporte rien de nouveau à la cause ludique, mais on s’en fiche puisque le jeu est bon. Dig Mars conviendra très bien à de l’initiation et à un public familial.  Évidemment, j’aime tout particulièrement le côté parasitage du jeu et le fait que, malgré sa légèreté, on puisse mettre plusieurs tactiques en œuvre pour gagner.  Côté édition, le jeu s’en sort vraiment pas mal, le matériel est joliment illustré et le principe des piles à creuser suffit à donner un petit côté immersif à la chose puisque l’on creuse « pour de vrai ». Tout petit bémol sur la composante aléatoire du début de jeu, dans la répartition des tuiles, qui peut rendre la partie injouable si les tuiles de niveau 1 sont trop profondément enfouies.

 

globulL’avis de Globul
Dig Mars c’est avant tout une vision sympathique de la conquête spatiale. Les humains viennent pour ravager le coin et s’en mettre plein les poches ! Y’a pas à dire, c’est simple, efficace, aucun souci pour considérer que le background est plausible.
La mécanique est très accessible et le jeu est rapide et rythmé. C’est un peu la foire d’empoigne pour savoir qui ira choper les ressources le plus vite. Quelques petites tactiques, de joyeux coups dans le dos, l’idéal en famille. La rejouabilité est bonne mais cela reste un jeu simple, pour toute la soirée ça peut finir par lasser.

 

 

 


Suggestions de lecture

Lidael

[Fondatrice & cheffe] Lidael ne jouait à rien avant que le hasard ne mette sur sa route un gnome ludo-passionné. Quelques années de pratique plus tard, ses préférences ludiques vont vers des jeux tels qu'Horreur à Arkham, Battlestar Galactica, Talisman, Pandémie mais elle n'a rien contre un p'tit jeu léger et rigolo de temps en temps ! Règle d'or : ne pas acheter d'extension d'un jeu tant que les figurines du jeu de base ne sont pas peintes !

Commentez en premier