LUCKY BUNNY – Vol de carottes

Lucky BunnyLucky Bunny
Auteur(s) : nc
Illustrateur(s) : nc
Éditions : Sévi 1831
Genre : jeu de plateau
Mécanisme (s) : ,
Thème : Animaux
Année : nc
À partir de 3 ans
2 à 4 joueurs
Durée de partie : 20 min
Indicateur de prix : en occasion

 

Tous les lapins des alentours le savent, dans le potager du voisin poussent les meilleures carottes des environs. Vite, vite, il faut que je me dépêche de déterrer mon petit déjeuner pour avoir plus de carottes que les autres !

 

Lucky Bunny : mécanismes de jeu

À son tour, chaque joueur fait tourner la “toupie dé” (ou la jette selon sa dextérité), déplace son lapin du nombre de cases indiquées, déterre et mange la carotte sur laquelle il termine son déplacement avant de s’installer confortablement dans le trou laissé par celle-ci. Le lapin peut se déplacer comme il le souhaite sauf en diagonale, il ne peut pas non plus faire demi-tour. Si le lapin tombe sur “Jump” il saute sur place et n’avance pas.

 

Lucky Bunny

 

Il existe trois types de carottes, chaque sorte de carotte déclenche une action :

  • les carottes courtes : MIAM ! Le lapin peut les mettre dans son garde-manger ;
  • les carottes longues : DOUBLE MIAM ! Le lapin peut les mettre dans son garde-manger et rejouer ;
  • les carottes pourries : BEURK ! Le lapin ne peut pas les mettre dans son garde-manger.

 

Le champion de la carotte

Lorsque toutes les carottes sont ramassées, les lapins vont commencer à convoiter celles du voisin. En lui sautant dessus, il lui vole trois carottes et le lapin volé retourne dans son terrier. La partie est terminée pour lui.

Le jeu se termine lorsqu’il n’y a plus qu’un seul lapin dans le champ. Chaque joueur va ensuite compter le nombre de carottes qu’il a dans son terrier. Celui qui en a le plus gagne.

 

La dimension pédagogique

Le petit lapin s’attrape par les oreilles et, manipulé par des petites menottes, bouge au début dans tous les sens. Au fil des parties, il devient plus raisonnable et avance normalement.

 

lucky_bunny_004

 

Le calcul du chemin n’est pas évident pour les petits gobelins et fait travailler les méninges. Ainsi, Lucky Bunny permet de bosser les mathématiques, même à 3 ans ! On apprend à dénombrer (de 1 à 3 en cours de jeu, de 1 à 10 en fin), à se déplacer sur un plan, à résoudre des problèmes de quantité et de repérage sur un plan et, pour les plus petits, à comparer les longueurs. Attendre son tour, suivre les instructions du dé, prêter attention au jeu de l’autre, comptent aussi parmi les atouts de Lucky Bunny.

Un petit plus, le matériel est conçu et fabriqué de manière écologique. Sevi, le plus ancien fabriquant de jouets en bois d’Europe, apporte un soin particulier à la conception, à la réalisation et aux matériaux utilisés pour ses jeux. Voilà, c’est dit.

 

 

traxhatL’avis de Traxhat
Lucky Bunny est idéal pour commencer les jeux de plateaux. Les plus petits ne pourront pas jouer seuls mais les parents débuter l’entrainement ludique de leurs enfants. Le thème des lapins plaît et le matériel en bois est magnifique. Les figurines sont très maniables et le principe de toupie dé est original (dans le même genre, pour les gobelins à partir de 5 ans, l’excellent Ouistiti utilise aussi le principe de la toupi-dé). Dans les premières parties, il est possible de ne pas faire la deuxième phase du jeu et finir quand il n’y a plus de carottes, ça évitera bien des histoires dès les premières parties.

 

 


Suggestions de lecture

Traxhat

[Rédactrice ] Que ce soit en coopératif ou pour se mettre des bâtons dans les roues, Traxhat est toujours d'attaque pour une partie. On dit qu'elle est sournoise et qu'elle utilise la ruse : heureusement qu'elle n'est pas Barbare sinon elle n'irait pas au Valhalla ! Elle adore s'immerger dans des mondes fantastiques comme celui d'Arkham ou se torturer le cerveau sur des jeux de stratégie. Si elle se réincarne en fourmi, elle n'aura aucun problème à gérer sa fourmilière.

Commentez en premier