TANKS! – Patton versus Rommel

TanksAuteurs : Andrew Haught, Chris Townley, Phil Yates
Illustrateur : Sean Goodison
Éditeur : Gale Force nine
Mécanismes : , ,
Année : 2016
À partir de 12 ans (mais tout en anglais) – 2 joueurs et plus
Durée de partie : 30 min

 

Le jour le plus long

Juillet 1944, après l’approbation du général Montgomery, l’opération Goodwood est lancée. L’objectif est de libérer enfin la ville de Caen, objectif stratégique du jour J pour les alliés, qui se battent depuis plus d’un mois en Normandie sans parvenir à la conquérir.

Début d’après-midi, dans les alentours du village de Bourguebus, des éléments blindés de la 211e Division Panzer se préparent à recevoir l’offensive. Les canons d’assaut Stug III G sont camouflés en position d’embuscade et un Panzer V Panther est caché dans un bois afin de pouvoir profiter au mieux de l’effet de surprise.

Tanks

Les forces britanniques avancent, l’avant-garde étant composée de deux chars Sherman V d’un Sherman IC Firefly, accompagnés de deux chars A-34 Comet…

« _ Oh ! Hé ! Mais ça ne va pas non ?! Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire ! Mais c’est faux ! On est en juillet 44 et les Comets n’entrent pas en service avant décembre de la même année ! C’est quoi cet anachronisme ! Booouuhhh ! Relis tes cours d’histoire, hé papy ! Hérétique ! Au bûcher !

_ Ouais, mais bon, j’avais que des décors de bocage normand et en même temps, j’avais super envie de jouer mes Comets, parce qu’ils ont trop la classe et que leurs gros canons vont t’envoyer des suppos là où je pense ! Et pan, deux dégâts plus un critique ! Bien fait pour toi, sale Teuton ! »

 

Un pont trop loin

Comme le suggère habilement cette petite introduction, Tanks ! est un jeu de figurines dans lequel s’affrontent deux groupes de chars de la Seconde Guerre mondiale. L’éditeur, Gale Force Nine est une filiale de , l’éditeur de Flames of War (FoW). Du coup, Tanks ! utilise la même échelle que et les mêmes kits de chars en plastique. Pratique pour les actuels ou futurs joueurs de Flames of War, qui peuvent réutiliser leurs figurines déjà montées et peintes

Tanks

La boîte de base contient l’essentiel du nécessaire pour faire ses premières parties :

  • le livre de règle, bien entendu (qui est de plus disponible gratuitement en pdf) ;
  • jetons, marqueurs et gabarits de mouvement ;
  • des gabarits en cartons représentant des éléments de décors ;
  • un exemplaire de chacune des cartes de caractéristiques pour tous les chars jouables ;
  • des cartes de dégâts critiques ;
  • des cartes d’équipement et d’équipage spéciaux ;
  • de quoi monter trois chars, deux Sherman américains et un Panther (ou Jagdpanther) allemand.

Tanks

Pour l’anecdote du modéliste avisé, le Panther et le Jagdpanther (tous deux jouable à Tanks !) partagent le même châssis, seule la caisse change. Or le kit plastique fournit (qui est strictement le même que celui de Flames of War) permet, avec un peu de bricolage et quelques aimants, de rendre la caisse amovible et interchangeable, permettant de passer d’un modèle à l’autre simplement en remplaçant la caisse (pour les curieux, des tutos trainent sur le net et au pire je peux toujours partager ma propre expérience).

 

La bataille des Ardennes

La création de son groupe de combat reprend les poncifs du genre, à base de points à dépenser. Une partie classique se joue avec 100 pts que l’on dépense en chars, bien entendu, mais également en options d’équipement (du matériel de réparation, des munitions spéciales, etc.) ou d’équipage (un tireur plus habile, un commandant plus perspicace, voire un personnage célèbre comme Michael Wittman ou Lafayette G. « War Daddy » Pool). Ce système rappelle fortement celui de Star Wars X-Wing.

Tanks

La comparaison avec le jeu de Fantasy Flight Games ne s’arrête d’ailleurs pas là, puisque Tanks ! utilise un gabarit de mouvement en forme de flèche, qui n’est pas sans rappeler les gabarits de mouvement et de virage d’X-Wing, mais bien plus simple à l’utilisation.

 

Tanks ! : mécaniques de jeu

Les règles de Tanks ! sont simples, très simples… simplistes même. Les expliquer à des joueurs habitués aux jeux de figurines ne prend pas plus de 10 minutes… et au maximum le double pour des néophytes complets.

Tanks

Le jeu se déroule en trois phases.

  • La phase de mouvement, qui comme son nom l’indique, permet de bouger ses chars. L’ordre de mouvement se fait par ordre d’initiative (une des caractéristiques des chars, pouvant être modifiée par des options d’équipage) croissant. Le char le plus rapide se déplace donc après tous les autres, ce qui permet d’adapter sa position en fonction de celle des adversaires.
  • La phase de tir, qui, sans surprise, correspond au moment où l’on joue du canon. Les tirs se font par ordre d’initiative décroissant, le char le plus vif tirant en premier. Cependant, la règle considère les tirs comme quasi simultanés et un char pourra répliquer lors du tour où il est détruit, ce qui rend l’avantage de l’initiative lors du tir assez relative.
  • La phase de commandement, qui permet d’essayer de réparer les effets des coups critiques et qui est le moment où l’on vérifie si les conditions de victoires sont atteintes.

Tanks

La mécanique de jeu concernant le tir partage un peu la philosophie de celle de Flames of War, dans le sens ou le nombre de dés à lancer est fixe pour le char qui tire et que seul le nombre de dés de défense est variable, en fonction des mouvements réalisés par le char qui tire, celui qui est visé, et divers autres facteurs comme le couvert…

 

Tactiques et coups foireux… Fury

La simplicité des règles permet d’enchainer les tours de jeu et on se retrouve rapidement à essayer d’anticiper les mouvements adverses, à tenter des attaques de flanc, ou même la technique de la tenaille (chère à une certaine 7e compagnie de transmissions). On table également sur la position de ses chars par rapport à ceux de l’adversaire, en particulier lorsqu’il y a sur la table des chasseurs de chars à canon fixe, comme le Stug III G allemand ou les ISU russes, qui ne peuvent tirer que face à eux. On tente également d’utiliser à son avantage les règles spéciales nationales, comme le tir combiné russe qui permet d’ajouter des dés bonus lorsque plusieurs chars tirent sur la même cible.

Tanks

 

tzamparondL’avis de Tzampa
Tanks ! est un jeu rapide à prendre à main, plaisant à jouer et qui permet tout de même quelques combinaisons et stratégies intéressantes. Mais il ne faut pas s’y tromper, Tanks ! n’est pas un jeu de simulation, les règles sont trop simples pour cela. Ce n’est pas non plus un jeu historique à proprement parler, puisqu’il fait fi de l’exactitude historique, permettant de voir s’affronter des Britanniques avec des Américains.

Mais Tanks ! est fun, rapide à expliquer et à mettre en place, amusant à jouer et personnellement, c’est tout ce que je lui demande. Il peut aussi bien être une porte d’entrée vers le jeu de guerre avec figurines comme se suffire à lui-même. Pour une association de jeu de figurines, il est sans aucun doute un excellent jeu à présenter en démo lors d’un salon du modélisme. Pour moi, c’est surtout le petit jeu qu’on sort pour jouer peinard entre potes, entre une séance de peinture et une discussion à bâtons rompus sur l’influence du Brexit sur le prix d’achat des figurines produites outre-manche…

 

globulL’avis de Globul
Tanks ! c’est un peu X-Wing sur des chenilles, le système d’initiative régissant le mouvement et le tir est très proche. Mais c’est aussi le petit frère de Flames of War dont il reprend l’esthétique puisque les chars sont les mêmes. Le format 90 x 90 cm permet de se constituer assez rapidement une table avec de vrais décors. La boîte en fournit en carton, mais c’est plat. Notez que c’est le format de table pour de nombreux jeux de figurines, entre autres X-Wing et Malifaux.

Les règles sont simples mais logiques, du coup le fait que le jeu soit en anglais n’est pas un véritable problème.

Le gros point fort de Tanks !, c’est son prix, à peine plus de 20 € pour un jeu complet. Il fournit en outre des cartes de caractéristiques pour de très nombreux chars. Sympa pour les barbus qui ont déjà des armées FoW. Au passage Tanks ! est plus détaillé que FoW, ce qui permet plus de situations tactiques. Un char puissant et intact peut devenir une cible sans défense s’il est immobilisé au mauvais endroit. Un excellent jeu d’initiation aux figurines Seconde Guerre mondiale.

 

 


Suggestions de lecture

Tzampa

Les livres dont vous êtes le héros à l’école primaire, les jeux de rôle au collège, les figurines au lycée et les jeux de cartes à collectionner à la fac, sa scolarité fut surtout une suite de découvertes ludiques. Aujourd’hui passé dans la catégorie « vieux barbu », il reste néanmoins un coloriste de petits soldats et un pousseur de meeple. Désormais, il use de son expérience pour prêcher la bonne parole à cette jeunesse qui renâcle à s’enquiller un bouquin de règles de 150 pages et privilégie les figurines pré-peintes. Mais tout espoir n’est pas perdu !

3 Commentaires

  • Répondre septembre 2, 2016

    Tanks ! – Patton versus Rommel - eJouer.info eJouer.info

    […] By Tzampa […]

  • Tzampa
    Répondre septembre 3, 2016

    Tzampa

    Depuis quelques semaines est disponible une mini extension gratuite, qui correspond à la première session de jeu proposée par GaleForce 9 à ses boutiques partenaires.

    Il s’agit du premier épisode d’une série basée sur la bataille de Normandie et qui commence par le débarquement et l’arrivée sur la plage des premiers blindés.
    Au-delà du côté vaguement historique, c’est surtout l’occasion de proposer une nouvelle mission officielle, ainsi que les règles pour 3 nouveaux types de décors : les bunkers, les tranchées et les obstacles anti-chars. Vous trouverez même les fichiers pdf à télécharger, imprimer et coller recto/verso sur du carton fort (pensez à garder vos anciens calendriers…) pour ajouter un peu plus de diversité à ce très sympatoche p’tit jeu.

    Télécharger les règles et les décors.

  • Répondre avril 26, 2017

    Yop

    Disponible maintenant en français, le jeu “Tanks !” promet d’être sous le pied de nombreux sapins en fin d’année ! ;)

    Le point positif : il m’a permis de découvrir FoW, il à donc tous mes remerciements !

Laissez une réponse