COCONUTS – Secouez le cocotier

coconutsCoconuts
Auteur : Walter Schneider
Illustrateur : Vincent Kim
Éditions : Korea boardgames
Mécanisme :
Thème :
Année : 2013
À partir de 6 ans – 2 à 4  joueurs
Durée de partie : 20 min.

 

Si vous voyez une tablée de joueurs se marrer bruyamment, il y a plusieurs possibilités. Mais si des trucs volent au-dessus de la table, ils jouent sûrement à Coconuts. Le principe du jeu est pour le moins simple, c’est celui du lancer de petits pois à la cantoche. On remplace la cuiller par un singe en plastique dont les bras forment une catapulte et le petit pois par une noix de coco en plastique souple.

 

Coconuts

Au milieu de la table il y a un carré de timbales, des rouges et des jaunes. Chacun utilise son singe-catapulte à son tour pour envoyer une noix de coco. Celui qui réussit à la coller dans une timbale peut la prendre et la mettre sur son petit plateau de jeu. Le premier qui a six timbales, que l’on dispose en pyramide, remporte la partie.

Quelques petits trucs pimentent la partie. Remporter une timbale rouge permet de relancer illico une noix de coco. Il y a des cartes pour interdire à un joueur de jouer, l’obliger à viser une timbale précise (celle du fond) ou encore lui demander de jouer les yeux fermés. Le plus amusant est que non seulement on peut remporter les timbales du centre, mais aussi celles que les adversaires ont déjà remporté.

Et voilà la recette d’un jeu basique, bien typé « cancre », qui met une ambiance de folie autour de la table. Tous ceux qui ont déjà joué avec une petite catapulte ou des canons Playmobil partent avec un avantage certain car les singes-catapulte sont bien faits et permettent un dosage précis de la force appliquée. Le revêtement des noix de coco colle un peu du coup elles restent collées sur les éléments cartonnés mais peuvent rebondir allègrement dans les timbales !

 


Suggestions de lecture

Globul

[Fondateur & rédacteur] Gnome donc joueur, le Globul a épuisé ses grands-parents aux petits chevaux et au Monopoly, écumé les magasins de jeux depuis des décennies, raflé la série Cry Havoc, mémorisé les Casus Belli et tartiné des règles de wargame en VO au p'tit-dèj. Les jeux d'aujourd'hui sont rudement bien, accessibles et peuvent se jouer sans travailler le scénar pendant 15 jours complets. Yup !

Commentez en premier