ARTICLE 27 – Veni, Vidi, Veto

 

article 27Article 27 –  Le Conseil de Sécurité des Nations Unies
Auteur(s) : Dan Baden
Illustrateur(s) : Michael Christopher
Éditions : Stronghold Games
Genre : jeu de plateau
Mécanisme(s) : négociation, bluff, diplomatie
Thème : Géopolitique,
Année : 2012
À partir de 12 ans
3 à 6 joueurs
Durée de partie : 40 min.
Indicateur de prix : nc

 

Avoir un siège au Conseil de Sécurité des Nations Unies, la plus haute instance politique de la planète, qui n’en rêve pas, d’autant plus qu’outre la bombe atomique, chacun de ceux qui y siègent en permanence a en poche le truc ultime, le veto ! Le monde entier est d’accord mais c’est non quand même, pis c’est tout !

Article 27 fait de vous le représentant d’un pays au Conseil de Sécurité, avec en main un objectif secret, un petit plateau pour planquer ses points de victoire et ses objectifs temporaires, ainsi que deux jetons, l’un pour voter oui, l’autre pour balancer un veto à la face du monde. À chaque tour les joueurs piochent aléatoirement des objectifs temporaires dans un petit sac. Nucléaire, justice, paix, écologie, économie, chaque objectif ira se placer sur une case qui indique le nombre de points de victoire liés à ces objectifs, cela va du +5 au -4, ce qui permet à chacun de se faire une stratégie pour gagner des points et éviter d’en perdre. Le joueur dont c’est le tour va être le Secrétaire général, il va proposer une décision incluant tel ou tel élément. Ensuite intervient la phase de négociation, chacun donnant son avis, demandant ou promettant des contreparties en points si tel ou tel pays vote dans un sens ou s’abstient au vote.

 

article 27

 

Le vote est fait à main fermée, dans laquelle on place son accord, son veto ou rien du tout si l’on s’abstient. Si le vote passe chacun compte par rapport à ses objectifs et aux promesses consignées ce qu’il gagne ou perd en points, le Secrétaire Général gagne 5 points. S’il y a un veto, personne ne gagne rien, celui qui a posé le veto perd 5 points. Les objectifs cachés sont révélés en fin de partie et permettent un nouveau compte de points, au final celui qui en a le plus gagne.

Article 27 est un jeu plus simple qu’il n’en a l’air, faisant la part belle aux intenses négociations, aux affreux baratins de marchands de tapis et aux bluffs les plus immondes. La partie faite avec l’équipe Lilloise de l’European Masters Games nous a bien permis de voir qu’il est tout à fait possible de se faire soudoyer fort cher pour voter exactement dans le sens favorable à ses objectifs, tout en prétendant agir en étant à l’extrême limite du possible, quasi à l’agonie, du grand art !

 

 


Suggestions de lecture

Globul

[Fondateur & rédacteur] Gnome donc joueur, le Globul a épuisé ses grands-parents aux petits chevaux et au Monopoly, écumé les magasins de jeux depuis des décennies, raflé la série Cry Havoc, mémorisé les Casus Belli et tartiné des règles de wargame en VO au p'tit-dèj. Les jeux d'aujourd'hui sont rudement bien, accessibles et peuvent se jouer sans travailler le scénar pendant 15 jours complets. Yup !

Commentez en premier