COCONUTS – Secouez le cocotier

Si vous voyez une tablée de joueurs se marrer bruyamment, il y a plusieurs possibilités. Mais si des trucs volent au-dessus de la table, ils jouent sûrement à Coconuts. Le principe du jeu est pour le moins simple, c’est celui du lancer de petits pois à la cantoche.

PINGOUINS – Pêche sportive

Et voilà, à force d’en parler, le réchauffement climatique est là, enfin plutôt là-bas, dans le grand nord. Nos amis les pingouins, habitent justement dans le grand nord où ils sont bien connus pour leur intelligence supérieure et leurs tenues d’un chic absolu. C’est donc très naturellement que nous autres joueurs allons pouvoir prendre la direction d’une équipe de pingouins dans ce jeu du même nom (Pingouins, pas équipe).

WORLD OF TANKS RUSH – Dans la boite

World of Tanks Rush Auteur(s) : Nikolay Pegasov, Dimitry Sobyanin Illustrateur(s) : Wargaming.net et Sergey Dulin Éditions : Wargaming.net, Hobby World Genre : jeu…

7WONDERS – Wonderful

Si vous êtes un mégalomane nostalgique qui rêve de bâtir les grandes pyramides, d’arpenter les jardins suspendus de Babylone, de prier face à la statue chryséléphantine de Zeus ou de folâtrer nu dans le temple d’Artémis à Ephèse, nous avons trouvé le job parfait pour vous. On recherche justement quelqu’un pour édifier une des grandes civilisations de l’Antiquité. Laissez-vous tenter par une ou deux merveilles !

LE PETIT PRINCE – Apprivoisez les baobabs

Le Petit Prince, souvenez-vous, on vous a forcément raconté cette histoire quand vous étiez petit. Un aviateur tombé dans le désert, un enfant qui veut qu’on lui dessine un mouton, le renard à apprivoiser et toutes ces planètes habitées par des tarés. Et c’est poétique et c’est philosophique et les dessins ils sont jolis et forcément tout le monde aime. Ben oui, c’est quand même du conte rudement bien fait, il faut avouer et les aquarelles de Saint-Exupéry aussi. Mais en terme de jeu, ça donne quoi Le Petit Prince, qu’est-ce qu’il y a à jouer là dedans ? Un concours de dessins de moutons ? Le concours de la question la plus tordue ?

Non, non et non, il va falloir bâtir une planète pour le Petit Prince, ni plus ni moins. Comme c’est un peu dur on va commencer par la dessiner, par l’assembler et chacun va essayer d’en faire une mieusse que celle des autres.

PODCAST – Prise de Tête

Au FLIP, B52 était armé de son enregistreur et nous a ramené trois mini-podcasts sympathiques. Le premier de cette série nous fait découvrir Prise de Tête (site officiel / les suivre sur Facebook), une société basée sur l’île d’Oléron et qui fabrique d’élégants casse-tête en bois (dont des bois de récup’. Le casse-tête en coque de bateau, ça en jette !).

CONFLICT OF HEROES – Le réveil de l’Ours

Durant l’été 1941, Hitler lance les troupes allemandes à l’assaut de l’immense URSS. Ce faisant il ouvre un second front à l’Est qui était resté stable depuis 1939 et le pacte germano-soviétique. Les Russes réorganisent leurs forces mais ne sont pas prêts lorsque l’offensive se déclenche. De plus Staline ne croit pas les rapports qui lui indiquent les préparatifs allemands. Cette confrontation implacable entre deux géants va se jouer sur des territoires, à coups de millions d’hommes. Comme l’ancêtre Squad Leader qui débutait dans les ruines de Stalingrad, ce wargame nous initie aux bases de la guerre moderne : le placement de la mitrailleuse !

LES TROIS PETITS COCHONS – Grouik !

Les trois petits cochons vous connaissez ? Non, pas ceux du barbecue du week-end dernier ! Ces trois petits gars qui avaient l’âme d’entrepreneurs et une grande confiance dans l’immobilier. Face à eux le loup, pas un loup banal qui passait par là, LE Loup, celui qui a déjà croqué la chèvre de M. Seguin au retour de ses vacances dans le Gévaudan, une star, d’ailleurs on ne dit plus Loup, mais GML pour le Grand Méchant Loup. Il ne souffle plus sur les maisons, il envoie les huissiers pour que la cochonnaille se remue les jambons.

ZOMBICIDE – La mort aux trousses

Allez savoir pourquoi, il y a dû avoir un truc qui a déconné avec la météo ou les expériences de la NASA, à moins que ce soient les Russes. Le truc qu’est sûr, c’est que pour survivre aujourd’hui aux States il vaut mieux avoir maté du film d’horreur en boucle que potassé le guide des scouts ou le droit pénal. C’est bien simple, le monde se divise maintenant en deux catégories, il y a ceux qui sont armés et dangereux et… le rayon viande froide.
Vous avez aimé les films de zombies, ça tombe bien ils sont de retour, là, juste en bas. Descendre ? Oui, mais lequel ?

Le Gobelin, rose, fier et Parthenais !

3 juillet, 14 flip-2013-affichepetitheures, les trompettes font résonner les vieux murs médiévaux de la bonne cité de Parthenay, le FLIP (Festival Ludique International de Parthenay) est déclaré ouvert ! Bien sûr le Gobelin Rose est sur le coup, et ce, pour deux bonnes raisons.

DOBBLE CORSICA – Castagna o Castagnu ?

Dans certains pays le jeu se pratique à l’intérieur parce qu’il fait mauvais temps tout le temps. J’imagine que les habitants du Grand Nord doivent apprécier la longue nuit polaire propice aux parties de jeu de rôle interminables peuplées de Trolls. Et bien au Sud c’est plutôt en extérieur que l’on s’amuse et que l’on vit de manière générale. L’apéro est une tradition bien établie et c’est tout naturellement que l’on sort les cartes, parce que la pétanque c’est bien, mais ça donne chaud petit !
Dobble Corsica, voilà le petit jeu adapté à l’île de Beauté et gaffe à ne pas confondre Porcu, Cursinu et Lonzu.

PERUDO – Dudo amigo !

Sur le pont du Hollandais Volant, Will « Legolas » Turner et l’infâme capitaine Davy Jones s’affrontent autour d’une table. Armés d’un simple gobelet et de cinq dés, ils rivalisent d’audace en pariant sur les dés cachés sous les gobelets. « Quatre quatre » lance le Hollandais Volant, « Cinq quatre » réplique Will. Les enchères monteront d’autant plus que Bill Turner, le père de Will, est aussi de la partie. Celui-ci perdra son âme et devra une servitude éternelle à Jones en ayant lancé ce pari fou : « douze cinq » !

Si vous ne disposez pas du vaisseau du Hollandais Volant de Pirates des Caraïbes, vous pouvez néanmoins vous assurer quelques frissons en jouant aux mêmes dés, le Dudo ancestral d’Amérique du Sud.

BATTLETECH – Iron Men

Bienvenue en l’an 3000, prenez place dans le petit siège du cockpit et coiffez ce casque bizarre. Voilà, vous êtes aux commandes d’un robot d’une vingtaine de mètres de haut, si vous bougez il bouge, c’est une sorte de Goldorak ! Comme l’animal pèse plusieurs dizaines de tonnes il est recommandé de faire attention aux petits trucs en bas et ne vous appuyez pas sur les immeubles non plus ! Les boutons colorés là c’est pour l’armement, fini de rigoler vous êtes un technoguerrier et dans ce monde de brutes il faut tuer ou être tué. Mais comme on est sympa vous pouvez commander plusieurs robots, des grands et des petits, histoire de jouer le collectif contre l’équipe d’en face.

NAUTILUS – Bienvenue à bord !

Sombre, silencieux, revêche, immense et impitoyable, son regard d’acier jauge les hommes comme il scrute les profondeurs, il n’est personne et représente tout à bord du Nautilus dont il est le capitaine. Nemo peut compter sur son équipage, des hommes dévoués, forts et braves, capables de mourir sans broncher s’il le commande. Comme leur capitaine ils sont des parias, des êtres sans histoire, sans nation, sans pays, des terriens qui ne vont plus à terre et restent dans l’océan, leur refuge.

Le second du capitaine ne porte pas d’insigne mais il est le premier de l’équipage, le premier en honneur et en dévouement. Deux hommes peuvent aujourd’hui occuper ce poste, lequel des deux aura le plus de qualités, est-ce vous ou est-ce l’autre ?

SOS TITANIC – Le fond de l’eau est frais

Le 14 avril 1912 à 23h, le RMS Titanic était the place to be. À peine une heure plus tard ils voulaient tous grimper dans un minuscule canot ! SOS Titanic est un jeu coopératif (ou solo) qui propose de lutter contre le temps pour sauver le maximum de passagers du fameux paquebot.

STAR WARS X-WING – Je suis ton jeu, Luke

>La flotte n’est pas encore au contact et déjà les croiseurs impériaux envoient des nuées de chasseurs TIE. Habitués à être en infériorité numérique les pilotes de l’Alliance rebelle déploient les ailes de leurs chasseurs, ces fameux Aile X dotés de quatre lasers, puis se lancent à l’attaque, la gorge sèche. Luke, Biggs, ils sont tous là pour des combats aussi brefs que brutaux avec les pilotes impériaux. Si certains sortent à peine de l’académie et représentent une menace limitée, d’autres peuvent s’avérer autrement plus coriaces comme Dark Curse ou Mauler Mithel, du Black Squadron, une unité menée au combat par Vador en personne !

KROSMASTER ARENA – Kawaï Fight club

En ouvrant la jolie boîte de Krosmaster Arena, apparaissent sous nos yeux ébahis huit petits personnages, sagement rangés. Ils sont bien colorés, très jolis, enfantins avec leurs grands yeux et leurs postures énergiques, tellement « cute ».
En fait en y regardant de plus près ces zozos sont tout de même assez bizarres, d’abord ils ont une très grosse tête, énorme, aussi grosse que le reste du corps. Malgré cela ils n’ont pas vraiment l’air d’intellectuels, ils portent des armes, des masques menaçants parfois. Quand on apprend leurs noms on commence vraiment à douter : « Anna Tommy », « Bad Aboum », « Opée Tissoin »…

PODCAST – Rencontre avec Emmanuel Fille

[soundcloud url= »http://api.soundcloud.com/tracks/83846340″ params= »color=bf345c&auto_play=false&show_artwork=true » width= » 100% » height= »166″ iframe= »true » /]   Nous n’en avons pas fini avec le butin ramené du festival des jeux de Cannes,…

REGATTA – Mer belle à peu agitée

Le sifflement du vent dans les mâts, le clapot rageur qui ballote les coques colorées et par-dessus tout le bruit infernal des voiles qui faseyent en attendant le coup de canon du départ. Quatre longues carènes sont lancées et bondissent de vague en vague pour se mesurer sur l’épreuve basique mais ô combien sélective de la régate entre trois bouées. Comme son nom l’indique Regatta demande aux bateaux d’évoluer tous sur le même parcours délimité par… quatre bouées. Les marins sont facétieux et l’on dit que leurs répliques, rares au demeurant, ne manquent jamais de sel.

YES WE CANNES

  1er mars à 10h GMT+1, l’équipe du Gobelin Rose est déjà dans la place alors que les portes du Festival des jeux de…

PODCAST – Epic Phal

  [soundcloud url= »http://api.soundcloud.com/tracks/82611626″ params= »color=bf345c&auto_play=false&show_artwork=true » width= » 100% » height= »166″ iframe= »true » /]   Cette année aura été pour la tribu du Gobelin Rose, celle des rencontres.  Le…

STRIKE – Les dés du cirque

Les boules de pétanque c’est lourd et dangereux dans la salle à manger, mais il faut avouer qu’il y a un certain plaisir à les balancer sur celles des autres. Strike permet d’assouvir ses pulsions balistiques sans pour autant tout casser autour de soi.

FORBIDDEN DESERT – Dessine moi un avion

L’auteur de Forbidden Desert réutilise les grandes lignes de son précédent jeu, L’île Interdite (qui est déjà une version allégée d’un autre de ses jeux, Pandémie). Au lieu de chercher des trésors dans une île qui disparaît sous les flots il s’agit cette fois de rassembler des éléments éparpillés dans un désert où le sable submerge petit à petit les tuiles du jeu. Les éléments perdus ne sont pas des trésors mais les morceaux de l’aéronef des personnages. On pourrait dire avion mais vu l’allure « gnomique » du truc c’est pas sûr. D’ailleurs un avion écrasé qui redécolle quand on ramène les morceaux est assez rare, c’est donc indubitablement un OVG (Objet Volant Gnomique).

TITANIUM WARS – Espace de rencontre

Dans l’obscurité du vide intersidéral, de longs vaisseaux glissent sans bruit vers la planète tant convoitée. Celle-ci est riche, prometteuse, superbement située, bien exposée, coup de cœur assuré avec ses trois lunes mauves, bref idéal colonisateur. Mais voilà, c’est toujours pareil, jamais peinard, il y a deux autres coyotes de l’espace en face, qui voudraient eux aussi s’installer. C’est pas de gaité de cœur mais bon, faut y aller, déflecteurs enclenchés, vitesse de manœuvre, activation des tourelles laser, mode baston rouge 4 et feu à volonté pour nettoyer les abords de notre belle planète pacifique à nous !

CANNES – Cap au sud

La tribu du Gobelin Rose est partie pour Cannes, à la pêche aux bonnes idées et aux belles boîtes de jeux. Le but sera…

IT HAPPENS – Un petit ver ?

Dans Myrmes il fallait gérer sa fourmilière, dans It Happens il s’agit de détruire des termitières en incarnant Anton. Prenez un éléphant, enlevez-lui les oreilles, réduisez-le au dixième de sa taille et vous obtiendrez Anton, un fourmilier affamé. Cette bestiole au physique improbable qui passe son temps le museau dans le sol, à essayer d’attraper des insectes grâce à sa fort longue langue.

AMIRAUTÉ – Torpilles par tribord avant !

26 décembre 1943, 9h du matin, le formidable croiseur de bataille Scharnhorst progresse rapidement dans une mer glaciale et agitée, au large de la Norvège. Il a envoyé son escorte de destroyers à la recherche du convoi de ravitaillement allié JW-55 B. Depuis quelques minutes il est suivi à son insu par le radar du croiseur HMS Belfast qui est accompagné du Sheffield et du Norfolk. Les trois croiseurs anglais n’ont guère la possibilité de résister aux puissants canons de 280 mm du Sharnhorst.

SPEED DATING – Rateau or not rateau

Chaque époque invente ses codes et ses jeux de séduction. La persuasion virile du barbu avec massue en fémur de mammouth, la douce patience des dames regardant les chevaliers s’étriper pour gagner leurs faveurs, le romantique échevelé à l’amour impossible, les grandes théories des signes astraux compatibles… maintenant on fait moderne, en dix minutes c’est plié ou c’est râpé. Le Speed Dating est arrivé.

meeple

À BAS LES CUBES, MORT AUX MEEPLES

L’activité ludique est un exercice intellectuel, personne n’en doute. Le jeu est futile, c’est une forme de roue libre pour l’esprit. Ce n’est pas sérieux, les enjeux sont sans importance… les enfants comprennent cela tout de suite, les gros joueurs de poker jamais.

PIX – Formation en carré !

Dans Pix on dessine mais sans crayons, en assemblant des petits carrés, comme autant de pixels. Les joueurs adeptes de jeux vidéo ne seront pas dépaysés, surtout s’ils ont pratiqué les premières consoles car là on joue en très basse résolution. Les adeptes de mosaïques peuvent aussi tirer leur épingle du jeu.

MYRMES – Insectes mais nombreux

Parfois on se demande où les concepteurs de jeux vont piocher le thème dont ils emballent leurs mécaniques. Dans Myrmes au contraire on a un jeu de gestion et un thème tout à fait adapté : la fourmilière. Il s’agit donc de gérer une fourmilière et notamment son développement extérieur. Les fourmis étant des bestioles organisées, collectivistes et rationnelles, le thème du jeu et la mécanique sont en symbiose. On ne le dira jamais assez, la gestion c’est bestial !

RUMBLE IN THE HOUSE – Fatal colloc

Une belle et grande maison, une douzaine de pièces avec tout le confort moderne, l’idéal pour accueillir une bande de potes. On y trouve des sièges, des lits, des meubles, un grand billard, un frigo. De nombreux amis arrivent, cela tourne à collocation joyeuse, au rassemblement de hippies, voire au squat car certaines personnes n’ont visiblement pas été invitées.

SEASONS – Magie cristalline

Les magiciens sont des tarés imbus de leur personne, nul ne le niera, mais en même temps personne ne leur dira non plus. La bonne fortune veut qu’ils s’affrontent régulièrement pour prouver leur supériorité, ce qui réjouit grandement leurs contemporains, surtout quand l’un d’eux mord la poussière. Autre avantage, les mages sont patients, ils s’opposent pendant trois longues années, ou plutôt douze saisons.

Bien sûr vous le savez, puisque vous en êtes un… Tarés ? Non, je ne l’ai pas même pensé. Parlez-en à Syllas le Fidèle, mon familier, il est volontiers friand de polémiques.

GOBB’IT – Jungueuleton

Le monde de Gobb’it est cruel et fondamentalement injuste. Les petits y sont croqués par les plus grands, c’est bien simple c’est la loi de la jungle. Le seul moyen de s’en tirer est d’être le plus fort, le plus rapide, le plus affamé, ou alors d’être d’une couleur qui permet d’échapper à son prédateur, ce bleu !

A FISTFUL OF PENGUINS – Malin comme un pingouin

Les jeux avec des animaux, c’est mignon, c’est très apprécié des enfants. Bon, parfois cela peut être trop simple, trop gentillet, un tantinet pesant et convenu, y compris pour les petits qui sont très rock’n roll en fait. A Fistful of Penguins est un petit jeu, avec des tas de bestioles et des jetons, dans une petite boîte.

PODCAST – Les Chtits champions à Essen

Le salon d’Essen est certes l’occasion de jouer, de découvrir et d’acheter des jeux, mais pour les Gobelins roses c’est aussi l’opportunité de discuter avec des joueurs. Si certains échanges au détour d’une allée ou autour d’une table de jeu sont totalement fortuits, informels et difficiles à vous faire partager, d’autres sont plus organisés et se rapportent comme autant de pépites dans Dice Town.

GINKGOPOLIS – La possibilité d’une ville

Ginkgo, dit aussi Ginkgo Biloba, c’est paraît-il le nom d’un arbre super costaud. Mais en fait le truc important dans le titre du jeu c’est Polis, la cité en grec, parce que c’est ce qu’il va falloir faire, participer au développement d’une ville, qui va grossir petit à petit sur la table !

Participer c’est bien mais dans polis il y a aussi la racine du mot politique, c’est-à-dire qu’il va falloir participer plus que les autres, ou du moins qu’à la fin de la partie cela se voit. Au besoin profiter des efforts de ses adversaires et tirer la couverture à soi.

[Terminé] CONCOURS – 5 jeux Gigamic à gagner

Avec l’automne revient la saison des feuilles mortes et surtout celle concours sur Le Gobelin Rose. Ce mois-ci nous vous proposons de gagner un florilège de jeux Gigamic : Trajan, Descendance, The city, Mito et Panic lab, tout ça, oui ! Merci à Gigamic de nous donner la possibilité de vous faire gagner ces jeux !

NORTHWEST PASSAGE ADVENTURE – Ho Iceberg !

Pour aller de l’autre côté du continent américain en venant de l’Atlantique, il faut aller loin en bas et tourner à droite, alors qu’en toute logique il est plus rapide d’aller droit devant et de passer au Nord, au plus rapide. Bon, ça c’était l’idée et on y a pensé dès la découverte des Amériques, parce qu’en fait c’est en Asie qu’on voulait aller à l’origine.

Pendant près de trois cent ans des tas de marins vont tenter le coup, user leurs coques et geler leurs équipages pour passer là haut, tout au nord du Canada. Le premier a réussir fut Amundsen au début du XXe siècle. Nul doute qu’il est possible de faire aussi bien que lui, d’autant que nous on est malins, on a inventé le réchauffement climatique !

Podcast spécial Essen

Une partie de la tribu du Gobelin Rose s’est rendue à Essen, haut lieu ludique, du 18 au 21 octobre 2012. Le temps de se reconnecter à « la vraie vie » et B52, Woobs et Globul ont profité d’un podcast entièrement dédié au festival pour nous raconter un peu de l’ambiance, des jeux et des rencontres qu’ils ont pu faire là-bas, dans la Ruhr

LA VENISE DU NORD – Dans de beaux draps

La Venise du Nord, mais c’est bien sûr, c’est Bruges ! Hop, le temps d’un jeu il s’agit de troquer ses frusques made in China pour les beaux atours d’un bourgeois marchand de la fin du XVe siècle. Attention à la qualité, c’est du bon cousu main, d’autant que la spécialité de votre marchand c’est le textile, le lin, la soie, la dentelle bien sûr et les pierreries qui s’arrachent dans toutes les cours d’Europe. La richesse en point de mire et la célébrité en faisant construire un pont ou deux, voire la postérité en posant pour un peintre comme Van Eyck, il se débrouille paraît-il.

THE ISLAND – Terra Inglouglouta

Au fond il avait raison Jack, il y avait bien un trésor fabuleux et côté aventure il n’avait pas menti non plus. Il y avait d’autres explorateurs sur le coup, c’est un peu inévitable quand on se lance dans ce genre d’aventures, l’or attise les convoitises. L’ami Jack a par contre été plutôt approximatif sur le retour. Rien de bien exceptionnel, on arrive en barque, on repart en barque. L’équipe est nombreuse donc on fait plusieurs voyages.