SPEED DATING – Rateau or not rateau

 

Speed Dating
Auteur(s) : Bruno Faidutti, Nathalie Grandperrin
Illustrateur(s) : Giulia Ghigini
Éditions : Letheia
Genre : jeu de cartes
Mécanisme(s) : , , improvisation
Thème : amour
Année : 2012
À partir de 14 ans
3 à 6 joueurs
Durée de partie : 30 min.
Indicateur de prix : env. 20 euros.

 

Plus beau tu pleures

Chaque époque invente ses codes et ses jeux de séduction. La persuasion virile du barbu avec massue en fémur de mammouth, la douce patience des dames regardant les chevaliers s’étriper pour gagner leurs faveurs, le romantique échevelé à l’amour impossible, les grandes théories des signes astraux compatibles… maintenant on fait moderne, en dix minutes c’est plié ou c’est râpé. Le Speed Dating est arrivé. En même temps si c’est pour se rencontrer, se marier et divorcer en six mois, y’a pas de temps à perdre. Cela pourrait être tragique mais comme c’est un jeu et qui plus est un party game on aurait tort de se priver d’une franche rigolade.

 

Speed dating : mécanismes de jeu

Speed datingPas compliqué, il y a des cartes, chacune défini un trait particulier pour un homme (carte bleue mais pastel) ou une femme (rose la carte). On y trouve des trucs basiques comme « Profession : agriculteur » ou des aspects beaucoup plus intimes comme « À un aileron de requin en plastique noir sur sa voiture ». Les auteurs sont allés très loin il faut être prévenu.

Chacun pioche douze cartes, six pour chaque sexe. Le but va être de construire des personnages à l’aide de trois cartes et de les faire se rencontrer à l’occasion d’un Speed Dating. À son tour le joueur présente son personnage. Il faut absolument dire les trois caractéristiques des cartes choisies mais il est tout à fait possible et même très souhaitable de broder et de parler de la personne, de la jouer un peu roleplay quoi.

 

Roberto Miopalmo

Exemple : Pilote de chasse + expert en huiles de massage + Utilise « putain con » comme signe de ponctuation. Il s’agit donc de Roberto Miopalmo, pilote de chasse de l’aéronavale, basé à Salon de Provence, Marseillais de cœur, un homme un vrai, au grand cœur et qui sait faire mouche en toute situation. Le rencontrer c’est l’aimer, l’aimer c’est embrasser le Sud !

Les autres joueurs doivent de la même manière choisir trois cartes pour créer un personnage capable de plaire au fringuant Roberto le pilote. Première candidate en la personne d’Olga, gendarme de profession, son plat préféré est le steak tartare et… elle siffle les hommes dans la rue ! Deuxième possibilité Fatima, qui pratique le Cosplay, se nourrit de vodka-Red Bull et ne veut pas quitter Limoges.

 

Celui-là, il a marqué des points

Chacun doit réfléchir. Le prétendant va choisir son ou sa préférée parmi les speedatés rencontrés, bien sûr tenter un candidat homosexuel est un must qui peut faire la différence. Les prétendants doivent deviner qui va être choisi. Tout le monde désigne en même temps qui il choisit/qui il pense être le meilleur choix. Celui qui a séduit remporte un point, ceux qui ont fait le bon choix aussi. Du coup celui qui a séduit peut marquer deux points s’ils s’est auto-désigné… oubliez la modestie au vestiaire.

Il est possible que le prétendant doute et demande un peu plus d’informations, chacun ajoutera alors une quatrième caractéristique pour faire pencher la balance en sa faveur. On apprendra ainsi qu’Olga la gendarmette mesure 1m82 et que Fatima écoute Rammstein en boucle dans sa voiture.

Durant la partie chacun va jouer une fois le rôle du prétendant, on additionne les points à la fin pour savoir qui a gagné.

 

Tactiques et coups foireux

Speed datingAttention Speed dating est un party game. Il ne faut donc pas attendre des merveilles du mécanisme de jeu ou de points. Le gagnant n’est pas celui qui saura exploiter au mieux les combinaisons et les probabilités mais bien celui qui aura le bagout de créer un personnage adapté au prétendant et qui saura lui insuffler un peu de vie, le rendre crédible.

Mieux encore il s’agit surtout de créer un gars ou une fille impossible, entre le barge et le sévèrement grave, juste assez gratiné pour faire marrer toute la tablée… Un joueur qui rigole c’est un point gagné et puis somme toute qui se souviendra du gagnant ?

Exemple 1 : Bérénice a des couettes, elle participe aux cérémonies du solstice dans la forêt de Brocéliande. Passe encore pour Brocéliande mais les couettes à elles seules peuvent expliquer le troisième trait de caractère : la pauvre est en psychanalyse depuis quinze ans mais ça va mieux.

Qui sera le Merlin de Bérénice ? Mais c’est bien sûr Théodore, il est barbu, Druide de profession et absolument rebelle dans notre monde contemporain puisque non seulement il vandalise les radars la nuit (sans avoir de voiture) mais qu’en plus il kidnappe les nains de jardin pour les libérer en forêt. Beau couple non ? Allons céans quérir un barde pour célébrer leur rencontre.

 

Le « petit » Mickey

Exemple 2 : lui c’est Mickey, il est businessman mais ne veut pas entrer dans les détails, beau gosse et courageux il est Monsieur Décembre du calendrier des pompiers (bénévole). Partisan de la prévention il dort avec un flingue sous l’oreiller, son « assurance vie » comme il dit.

Mickey va-t-il pécho Pamela ? Elle soigne son physique avec trois séances d’UV par semaine. Mais du coup elle en a marre de se faire draguer quand elle sort en boîte de nuit. Artiste à ses heures, elle joue de la batterie dans un groupe punk. Sa démarche chaloupée et ses yeux de braises pourraient aussi allumer notre ami pompier ? S’il préfère une femme discrète c’est mal barré.

 

Avatar de GlobulL’avis de Globul
Boîte rose/violette, thème assez proche des palanquées d’émissions de télé-réalité et autre coaching, j’avoue que j’ai essayé Speed Dating à reculons. Et puis voilà c’est rapide, c’est marrant, il faut juste laisser de côté ses a priori et imaginer vite fait des personnages débiles, bourrés de défauts, catalogués à coup de préjugés, plus c’est gros plus ça passe et plus on rigole.

Il faut adapter le niveau de jeu à l’âge des participants mais il y a moyen de s’amuser franchement. Les plus retords y verront une subtile tactique de drague… ou de règlements de comptes. Tout à fait le type de jeu à sortir pour un apéritif.

 

lidaL’avis de Lidael
Un jeu dans lequel il est possible de porter des Couettes est nécessairement un bon jeu. Ce postulat de départ étant fait, je dois bien avouer que Speed Dating a été une bonne surprise. Une fois mis de côté l’a priori “cucu gnan-gnan” probablement induit par la couv’, on découvre un jeu très drôle pour peu que l’on aime les jeux de tchatche, que l’on ait un peu de bagou et d’humour ! Un jeu qu’il ne faut pas forcément sortir avec n’importe qui, car de la qualité et de la créativité des joueurs dépendra l’amusement au cours de la partie. Avec un peu d’impro, le goût du roleplay et un poil de réparti, il y a moyen de passer un bon moment. Un jeu dans lequel au final on oublie un peu les règles et le comptage de points tant la construction de personnage est amusante.

 


Suggestions de lecture

Globul

[Fondateur & rédacteur] Gnome donc joueur, le Globul a épuisé ses grands-parents aux petits chevaux et au Monopoly, écumé les magasins de jeux depuis des décennies, raflé la série Cry Havoc, mémorisé les Casus Belli et tartiné des règles de wargame en VO au p'tit-dèj. Les jeux d'aujourd'hui sont rudement bien, accessibles et peuvent se jouer sans travailler le scénar pendant 15 jours complets. Yup !

Commentez en premier