CODINCA – Diagonale au carré

Découvert au détour des allées d’Essen, Codinca est actuellement en recherche de distributeur. Passons vite sur le thème Inca-Amérindien, c’est la mode en 2012, Codinca est plutôt un jeu abstrait. Sur un petit plateau sont disposés seize pions rectangulaires, quatre symboles différents les distinguent et il y a quatre pions pour chaque symbole. En les retournant on découvre que le symbole est présent des deux côtés, sur fond argenté d’un côté, doré de l’autre côté.

Hippo Gloutons vs Monopoly

Ha, la douce nostalgie des jeux de notre enfance, quand, une fois oubliés les gros cubes de couleur à empiler (et croquer, balancer, piquer…

ARTICLE 27 – Veni, Vidi, Veto

Avoir un siège au Conseil de Sécurité des Nations Unies, la plus haute instance politique de la planète, qui n’en rêve pas, d’autant plus qu’outre la bombe atomique, chacun de ceux qui y siègent en permanence a en poche le truc ultime, le veto ! Le monde entier est d’accord mais c’est non quand même, pis c’est tout !

SHAKE SHAKE TOWER – De mal en Pise

Shake shake tower est un jeu de haute volée, non seulement car il atteint près de 25 cm de haut, ce qui est plus que rare pour un jeu, mais aussi parce que souvent il vole, en morceaux ! Le principe est simple, un socle de plastique sert de point de départ, sur celui-ci est fixé un anneau de plastique légèrement incliné, qui peut osciller si on le charge d’un côté.

HÖCHSTE EISENBAHN – Jouer aux p’tits trains

Höchste Eisenbahn est un jeu de cartes simple et rapide, qui propose de s’amuser dans l’univers des trains. Les cartes représentent toutes des éléments de trains : locomotives et wagons. Plusieurs types de trains sont distingués : train de marchandises, train ancien à vapeur, ICE (le TGV allemand), train de voyageurs, train de banlieue.

SAINT-MALO – En terre corsaire

Les Malouins ont sillonné les mers du globe, fait parler la poudre, donné leur nom à des îles perdues, amassé et dilapidé des fortunes, mais surtout gardé au cœur le souvenir de leur chère cité, bien abritée derrière les récifs et les murailles.
Dans Saint-Malo vous avez la charge de la prestigieuse cité corsaire. Il va falloir être habile pour y faire prospérer la noblesse, les marchands, les églises, tout en se protégeant pour éviter les raids dévastateurs des pirates.

P.I. – Private Investigator

L’imper, le chapeau, le flegme et le regard de celui que plus rien n’étonne, voilà ce qui distingue le détective privé. Dans P.I. les joueurs incarnent autant d’émules de Philip Marlowe, chargés de résoudre un crime. Le jeu va se dérouler en trois petites manches, le premier à résoudre le crime remporte une manche.

COLUMBA – Fatal ramier

Le pigeon est un symbole, mais pas celui auquel on pense aujourd’hui. Dans le sud-ouest la possession de pigeonniers était jadis la marque du pouvoir des nobles sur les terres. Columba est donc un jeu où il faut conquérir un territoire, le préserver et se méfier des manœuvres de ses vils adversaires.

Essen 2012

ESSEN 2012 – Spiel au bon endroit

La mission était simple, se faire parachuter en terre étrangère, à Essen, du côté de la Ruhr, pour observer, écouter, enregistrer et surtout comprendre ce qui se faisait du côté du Spiel’12, le plus grand salon européen consacré au jeu, qui vient d’avoir lieu du 18 au 21 octobre 2012.

TIMELINE – Top chrono

Évidemment le passé c’est le passé, on en sait fichtrement plus que ceux qui nous ont précédé. Par contre, plus le temps passe et plus il y a de choses à savoir, du coup on en oublie. Pire encore, certaines choses peuvent sembler beaucoup plus modernes qu’elles ne le sont en réalité. Les grecs antiques avaient inventé les atomes, donc des trucs infiniment petits, pas contre ils avaient loupé les microbes en cours de route, c’est ballot.

Podcast #8 – Septembre 2012

L’épisode de septembre est donc un peu différent des podcasts habituels puisqu’en plus de nos quatre jeux chroniqués (Capt’ain Malchance, Croc !, Seasons et Palais royal), Régis a fait un panorama des sorties récentes et à venir de Libellud (Sticky Stickz, Nautilus, Help Me!, Le petit Poucet, Ali et Dixit 3). Tout ça oui.

LE PETIT POUCET – Encore perdu !

Le Petit Poucet, vous savez ce ringard abandonné par ses parents dans la forêt et qui tente de retrouver le chemin de la chaumière. Aujourd’hui le Poucet il aurait dégainé le smartphone et zou c’était réglé. Oui mais voilà, pas de smartphone, pas de GPS avant au bas mot quatre cents ans, il va falloir ruser l’ogre et éviter les dents des loups avec trois petits cailloux en poche… Reste à se serrer les coudes et à marcher gaiement en chantant, enfin sans chanter non plus.

DOMINION – Féodalité bien ordonnée

À partir de rien, vous ambitionnez de devenir un grand, très grand seigneur, tout bonnement le plus puissant seigneur. Pour cela il va falloir créer et asseoir votre domination territoriale. Sept petits trésors et trois domaines minables, c’est peu, mais c’est un début pour acheter des alliés (voleurs, bureaucrates, espions, ..) et construire des bâtiments (forge, bibliothèque, chapelle, …). Votre trésor va fructifier et l’achat d’autres domaines permettra de constituer des duchés, des provinces.
À la différence des ambitions des grands seigneurs, la terre est limitée, le nombre de domaines est limité et, une fois que toutes les provinces sont distribuées, la partie s’arrête.

STICKY STICKZ – Par le pouvoir de la double ventouse

Elle est petite et poilue. Elle est contente, étonnée ou un brin débile. Elle peut être jaune, bleue ou verte, c’est la bestiole de Sticky stickz, un jeu d’observation et de rapidité coréen revu, corrigé et édité par Libellud. La mise en place consiste à ouvrir la boîte de jeu et à la poser au centre de la table puis de se munir de l’arme ultime : la double ventouse ! Voilà. Vous êtes prêts à sticker !

LE HOBBIT – Gemme, gemme, gemme !

Frodon, Aragorn, Legolas… beaux héros que voilà, mais il ne faut pas oublier que le véritable aventurier ce fut Bilbo ! Dans sa jeunesse mouvementée il découvrit l’Anneau et affronta le terrible dragon Smaug. Le partage du fabuleux trésor de celui-ci a même été l’occasion d’une bataille épique.

LE SEIGNEUR DES ANNEAUX – Sur un plateau

Le Seigneur des Anneaux… le truc qui peut éventuellement vous dire quelque chose. Dans le cas contraire, allez avaler la trilogie de Tolkien, puis les films en version longue, apprenez à pester sur le fait que la fin du siège du gouffre de Helm a été traficotée par Peter Jackson et après vous saurez de quoi l’on cause.

Vous aviez rêvé d’incarner un héros dans cet univers fantastique, d’être un puissant guerrier nain, un Rohirim ou encore un des vaillants Dunedains… c’est possible et vous irez même carrément défier Sauron. Bon, il faudra pour cela savoir faire preuve d’humilité et accepter d’être un hobbit, maniaques de la pédicure s’abstenir.

LIBERTALIA – Hissez le pavillon noir !

Nous avons eu la chance de tester le prototype de Libertalia, un jeu de Marabunta (Asmodée version gros joueurs), qui doit sortir cet automne. Chacun gère un équipage de pirates représenté sous forme de trente cartes. Mousse, gabier ou capitaine, chaque personnage a un rang hiérarchique et une capacité spéciale. Le rang permet d’être le premier à piocher dans le butin du jour, la capacité sert à mettre au point de fourbes tactiques pour ramasser plus, gêner les autres ou flinguer quelques concurrents.

CROC ! – Tais-toi et nage

Vous êtes une bande de pirates, de drôles de zigues qui naviguent sans bateau. En y regardant de plus près on s’aperçoit que lesdits pirates ont un look plus proche de celui de Nono le petit robot que de Flipper le dauphin… Ce n’est pas gagné pour la traversée du Pacifique en dos crawlé.

Mais bon, le requin est un animal curieux de nature. Alors que l’homme appréhende le monde avec les yeux, le chat avec son nez et la chauve-souris à l’ultrason, le squale évolue en société la bouche grande ouverte et la dent aiguisée. Bonjour, croc, enchanté, croc… Lequel de nos flibustiers trempés va survivre à ce lunch improvisé ?

Podcast #7 – Août 2012

Quatre jeux sont à l’honneur ce mois-ci : Pilote de F1, un jeu de course auto pour les petits, The island qui a été réédité par Asmodee dans une version haute en couleurs, Magnum Sal, un jeu polonais pour les experts et La danse des œufs, un jeu absolument incontournable.

DIXIT – Rêve de lapin

Dixit c’est une forme verbale latine qui signifie « il a dit ». Le truc avec les mots en latin ou les citations latines c’est que c’est redoutablement efficace, ça dit toujours un truc avec force et en peu de mots, Roma Victor quoi. Donc voilà tout est dit,Dixit est un jeu qui utilise des cartes pour susciter l’imagination et permettre à chacun d’utiliser la puissance du verbe pour gagner. Pas d’alea jacta est mais le veni, dici, vici est à la portée de tous, y compris les analphabètes puisque ce jeu est oral, ce qui est fort bien vu.

TAKENOKO – Scrountch le bambou

L’empereur de Chine a offert un panda géant à l’empereur du Japon et vous êtes son jardinier. Faire pousser une belle bambouseraie et vous distinguer des autres jardiniers n’est pas évident, d’autant qu’il va falloir compter avec un énorme herbivore à la dent dure. Sachez le, les pandas ont 42 dents !

Podcast #6 – Mai 2012

Le podcast du mois de mai a été l’occasion pour la tribu de réfléchir un peu plus à l’animation de celui-ci, c’est donc une version légèrement différente de celles antérieures que nous vous proposons. La différence majeure est l’ajout d’une rubrique dédiée aux brèves en fin de podcast. N’hésitez pas à nous dire ce que vous pensez de cette nouvelle formule. Ouistiti, Kingdom Builder, Trajan, Aton

Podcast #5 – Avril 2012

Pour ce podcast du mois d’avril, la tribu du Gobelin ( qui au passage s’agrandit avec l’arrivée de monsieur Woops, bienvenue à lui) vous propose de faire un tour pas loin de chez Jack Sparrow, avec Pirates, notre sélection pour les petits, de l’île déserte on passera ensuite à la ville, avec The city, un jeu dans lequel on construit les quartiers d’une ville, un jeu à destination d’un peu tous les publics. La sélection pour les gamers n’est ni plus ni moins que le Gobelin d’or 2011 de Globul, à savoir La cité des voleurs, décidément, celui-là, on l’aime bien. Enfin, le coup de cœur de la tribu pour ce mois-ci à l’originalité d’avoir été pensé et conçu par des enfants : Mito, permis de tricher. Un Uno like en vraiment plus drôle.

Podcast #4 – Mars 2012

[soundcloud]http://soundcloud.com/le-gobelin-rose/podcast-4-mars-2012-lint-grale[/soundcloud]   La tribu se devait de faire le point en podcast sur le festival des jeux de Cannes. Ainsi s’achève donc complètement la…

BOMBYX – Un as d’or en poche

Nous concluons cette série de reportages sur le festival des jeux de Cannes, par un podcast fort sympathique avec Erwan, gérant de la toute nouvelle maison d’édition, Bombyx. De ses premiers pas ludiques à l’As d’or 2012 (lire la critique de Takenoko par Globul), on saura -presque- tout.

RICK LE GÉANT – Un nain porté en vaut deux

Les nains, ces charmantes créatures adeptes des bonnets colorés, sont essentiellement connues pour deux raisons. La première est leur soif de pierres précieuses et d’or, au point qu’ils passent la plupart de leur temps à creuser les montagnes. Certains vont même jusqu’à attaquer des dragons, eux aussi collectionneurs de trucs qui brillent. Pour aller quérir des pièces d’or au delà de leur ligne de vue, sans marcher pendant des années, les nains ont un allié précieux : Rick le Géant, un gars sympa, avec de très grandes jambes, qui a gentiment accepté de faire le taxi.

LES CHÂTEAUX DE BOURGOGNE – Un bon cru

Ce jeu, aussi connu sous l’abréviation Burgund (pour Die Burgen von Burgund) s’adresse aux joueurs chevronnés ou motivés pour le devenir. Nous étions quatre vieux briscards autour de la table et la première demi-heure a été assez studieuse. Les mécanismes du jeu ne sont pas compliqués, mais ils sont fort nombreux !

OUISTITI – Z’ai cru voir un gros croco

Faire le singe est toujours aussi amusant ! Ouistiti est un petit jeu de plateau, simple et rapide, aussi bien pour les petits à partir de cinq ans que pour les adultes.Il faut faire avancer son petit singe sur un parcours, en lançant un dé. Rien de bien folichon a priori, même en ajoutant le crocodile qui se balade aussi et qui, si on le rencontre, renvoie le ouistiti du joueur malchanceux au début du parcours.

INDIGO – Poussez pas ma pierre

Si vous connaissez Tsuro vous ne serez pas perdu dans Indigo, créé par Reiner Knizia. Le principe est un peu le même : construire un cheminement sur le plateau de jeu en ajoutant des tuiles dans des espaces libres. Chaque tuile comporte plusieurs chemins qui permettent petit à petit de guider des pierres. Dans Tsuro chacun avait une pierre et se faisait éliminer si elle sortait du plateau. Dans Indigo c’est l’inverse, il s’agit de récupérer les pierres pour comptabiliser des points.

DIE GULLI PIRATTEN – Ketchup à babord !

Embarquement immédiat pour un fier vaisseau pirate, Die Gulli Piratten nous a été présenté par les Trolls de jeu d’Antibes, qu’ils en soient chaudement remerciés ! Bon, en fait de navire il s’agit d’une coque de noix qui écume les eaux nauséabondes des égouts à la recherche de restes de nourriture. Votre équipage étant constitué de rats, cafards et autres escargots, cela ne les rebutera pas trop.

SI J’ÉTAIS PRÉSIDENT – Patates au pouvoir

LE jeu politique de l’année s’appelle Élection présidentielle. L’élu aura la lourde tâche de choisir un gouvernement. Si j’étais président place les joueurs dans la position du président fraîchement élu. Pour constituer un gouvernement populaire, il faut des gens connus, qui passent bien dans les médias : quoi de mieux que des peoples ! Vous avez toujours rêvé de placer Nelson Montfort au ministère des sports ou Monica Bellucci à l’Éducation Nationale ? C’est possible !

KROSMOZ ARENA – Petshop de combat

Le stand Ankama du festival des jeux de Cannes nous a permis de tester rapidement Krosmoz Arena. Il s’agit d’un jeu de batailles tactiques au tour par tour permettant d’opposer des équipes de figurines issues de Dofus et Wakfu, les deux mondes des jeux vidéo d’Ankama. Chaque joueur dirige une équipe de quatre guerriers qui va devoir l’emporter sur l’adversaire en utilisant les capacités et les sorts des personnages, combinés aux pouvoirs spécifiques du coach.

YSPAHAN – Soukez ferme

Yspahan, c’est un peu l’invitation au voyage, sur les traces de Marco Polo, là-bas loin dans l’est. Ispahan était la capitale de l’empire perse, au cœur de l’Iran actuel. Une ville prospère, notamment grâce au puissant commerce caravanier reliant le lointain Orient au Levant.Vous aimez les animaux, vous avez la bosse du commerce : investissez dans les caravanes pour ne pas louper les meilleurs débouchés. Yspahan, le jeu qui veut vous enrichir grâce au commerce, plus et plus vite que les autres, bien sûr.

LES COLONS DE CATANE – Ma petite colonie dans la prairie

Vous êtes arrivé à Catane, une île qui promet d’être fertile, habitable et inoccupée. Le rêve pour ceux qui rêvent de s’installer et de prospérer en partant de zéro. Ceci-dit vous venez de découvrir que d’autres ont eu exactement la même idée au même moment. C’est lassant mais il va falloir ridiculiser ces arrivistes et leur faire comprendre que Catane est votre île !

MUNCHKIN CTHULHU – Poulpe fiction

Les donjons puants c’est fini, l’ère moderne est arrivée : vous êtes un citoyen américain et vous rêvez de gloire et de fortune.
La différence avec vous, c’est que vous tentez d’arracher votre réussite personnelle à des divinités monstrueuses issues de dimensions parallèles et à des monstres gluants, visqueux, morts parfois, et qui puent toujours abominablement.

PIPPO – Rouge ou bleu le chat ?

Pippo n’est pas un clown, c’est un fermier daltonien. Il a des tas de bestioles dans sa cour de ferme et est sans cesse en train d’en chercher une. Il faut traire le chien, donner l’avoine au chat, envoyer le cochon chercher les moutons, faire descendre la vache de l’arbre, bref la routine. Mais est-ce la vache violette ou le cochon bleu qui manquent ? Il faut absolument aider Pippo, ses animaux lui en font voir de toutes les couleurs.

DUNGEON LORDS – La revanche des Gobelins

Trop de jeux laissent la part belle à ces miteux en leur confectionnant des règles trop protectrices qui leur permettent de triompher sans gloire d’ennemis faiblards. C’est fini tout ça, maintenant le maître du donjon c’est vous et vous allez préparer une chaude réception à ces noobs !

CANON NOIR – Pirates !

Les affreux malfrats qui écumaient les Caraïbes ont de quoi être fiers, ils sont restés dans les mémoires et en plus on les adore. Un déguisement de pirate c’est quand même la grande classe pour impressionner les petits copains non ? Canon Noir est de retour pour offrir à chacun la chance de rafler les trésors des Caraïbes, avec en plus un vrai petit canon qui tire.

CARCASSONNE – La victoire est dans le pré

Le beau Moyen Âge, la belle image des Très Riches Heures du duc de Berry, avec l’azur des cieux au-dessus du tout. En fait pas du tout, malgré la paix dans le royaume ce ne sont partout que viles luttes d’influences entre nobles, ecclésiastiques et paysans, pour ne rien dire des marauds qui rançonnent les voyageurs.

Gary Gygax, le leg d’un maître du jeu

Un jour, un responsable associatif m’a dit sur Gary Gygax : « Il a voulu faire un bon wargames, il a fait un mauvais jeu de rôle » – Mauvais, peut-être, mais c’était le premier. Les deux tiers des rôlistes jouent-ils à un mauvais jeu de rôle ?

COMME DES MOUCHES – Mouchez les tous !

Un beau jour de printemps, ou d’automne, ou d’été… une fenêtre ouverte et c’est l’invasion. C’est petit, c’est noir, ça a des yeux bizarres, ça virevolte partout et surtout où il ne faut pas. Sans compter la joie de se faire courir dessus par ces petites pattes mal lavées. Une véritable plaie ces mouches ! D’ailleurs j’en vois une sur le mur au moment où j’écris cela, une gameuse sans nul doute.