Jeux de plateau

COLT EXPRESS – Cheval de fer et volée de plombs

Le vent souffle dans les plaines du Nouveau-Mexique, le train siffle et file dans un paysage désertique, annonçant de longues heures de chaleur, d’ennui et de cahots divers. Par chance une bande de bandits a décidé de mettre un peu d’ambiance !

Ils arrivent au même moment et grimpent à l’arrière du train, leur but est situé à l’avant du train : la paye des mineurs, protégée par le Sheriff. Ils vont donc remonter le train. Au passage ils rançonneront bien sûr tout le monde. Là où cela devient pittoresque c’est qu’il s’agit d’une bande de formation très récente, chaque bandit veut faire cavalier seul et prendre le plus de butin. Flinguer ses associés ne pose aucun souci. Bien sûr les joueurs sont les bandits, reste à savoir qui est le véritable « Cerveau » de la bande !

JAMAÏCA – Guerre de course

À la fin du XVIIe siècle, Sir Henry Morgan, gouverneur de la Jamaïque, organise une grande régate autour de l’île. Vous imaginez un événement mondain, les riches propriétaires locaux emmenant famille et domesticité pour assister aux manœuvres de gracieux vaisseaux ?
Grave erreur, car si Henry Morgan est bien gouverneur en titre, c’est surtout un redoutable aventurier – l’un des pires pirates – qui a réussi le tour de force de devenir puissant et respecté. Cette course va opposer des capitaines pirates, lancés sur des vaisseaux armés, ils vont aller vite mais aussi tout ravager sur leur passage.
Un tricorne sur la tête, un sabre au côté, un perroquet sur l’épaule et c’est parti !

SUN TZU – J’ai Wu, j’ai Lu, pis j’ai Chu

Sun Tzu, un nom qui impose le respect. Général chinois du VIe siècle avant J.C., il aurait écrit L’Art de la guerre, le premier traité de stratégie ayant jamais existé. À cette époque-là chez nous, la stratégie militaire c’était encore un peu brouillon. Le gars qui avait une épée de bronze était promu stratège illico. Sun Tzu lui servait le royaume de Wu, dirigé par le roi Lu. Il aurait attaqué le royaume de Chu.

SMALLWORLD – Les colons se tatanent

Imaginez un monde un peu féérique, peuplé de créatures de légendes, de magiciens, de braves fermiers. Ajoutez quelques habitants plus borderline comme des morts-vivants ou des Hommes-rats. Une fois tous ces peuples rassemblés, donnez-leur généreusement des terres à conquérir pour s’installer et prospérer. Mais, pour que ce soit fun, il faut que ce territoire soit trop petit, beaucoup trop petit pour contenir les ambitions de tous ces excités !

PANDÉMIE – Tous en quarantaine !

Pandémie, ça pourrait être un titre d’épisode pour X-Files ou un docu-fiction, avec les soldats en tenue bactériologique qui déboulent à la fin pour coffrer tout le monde et planquer le tout sous secret défense. En fait non, dans Pandémie on enfile les tenues stériles dès le début de la partie ! La terre est attaquée par quatre virus mortels qui se diffusent dans la population, il faut éradiquer ces maladies avant qu’elles atteignent le point de non-retour. Votre mission, car vous l’avez acceptée, est de rassembler une équipe pour réussir à sauver l’humanité. Ouaip !

NOVEMBRE ROUGE – En avant glou !

Le Novembre Rouge est la fierté de la marine Gnomuniste, ses systèmes de pointe en font une arme redoutable. Une petite erreur de calcul, un tir de torpille très légèrement raté, le bouton rouge à la place du vert, on ne saura sans doute jamais… Mais le fier sous-marin est bel et bien en train de couler !

Par chance les Gnomes sont naturellement hyperactifs et bricoleurs, c’est bien le minimum pour tenter de régler tous les problèmes techniques, le feu et les voies d’eau. Embarquez donc avec cette bande de joyeux drilles pour une croisière inoubliable et verticale !

LEWIS et CLARK – Homme blanc ramer

Oubliez toute idée de super-héros qui enlève les journalistes du Daily Planet pour quelques vols nocturnes. On est en 1804, Napoléon n’avait pas encore entendu parler de Trafalgar et son regard se tournait plus vers les terres d’Europe de l’Est. Pour faire couiner les Anglais il revendit la Louisiane à la nouvelle nation des États-Unis, mine de rien ça faisait presque la moitié de l’Amérique du Nord !
Le truc marrant c’est qu’on savait bien que de l’autre côté il y avait le Pacifique, mais entre les deux, ben c’était le grand flou, des cailloux, des arbres, des Indiens, la zone quoi. On envoya une expédition pour faire aller jeter un coup d’œil et trouver un chemin pour aller de l’autre côté. Devinez qui s’y colle ?

ROOM 25 – Piégé comme un rat !

Se retrouver prisonnier dans un complexe carcéral futuriste ce n’est déjà pas terrible, mais quand en plus il y a un jeu de télé-réalité qui chapeaute le tout, ça devient franchement glauque. C’est décidé vous vous faites la malle, vous partez à la recherche de la fameuse Room 25, celle qui offre la liberté. Ce sera avec ou contre les autres mais plus rien ne peut vous retenir. Méfiance, il paraît que des matons sont infiltrés parmi les taulards. En un mot ce n’est pas gagné !

WOOLFY – Gare au loup !

Le loup rode dans les bois et les petits cochons ont bien compris que seule la brique pouvait les sauver. Ils s’allient donc pour fabriquer la seule maison qui résistera au souffle dévastateur de leur ennemi. Il faudra faire vite, le loup a déjà allumé le feu sous la marmite et n’a plus qu’à attraper les petits porcelets pour se faire un bon ragoût.

FORTUNES DE MER – Boucaniers associés

Une croisière dans les îles, les belles plages, le rhum, la chaleur et la douceur d’une vie oisive au bord de l’eau, la baignade à portée de hamac… Bon, pour gagner tout cela il va falloir se remuer et avoir de la chance. Inutile de songer à jouer au Loto, nous sommes au XVIIe siècle, l’équivalent le plus proche d’une cagnotte Euromillions est un galion espagnol chargé de riches marchandises ! Il va falloir faire dans le business, à la manière locale, pratiquer le marketing au canon de 24 livres, touça.

RELIC RUNNERS – Le cri du Dendrobate

La jungle étouffante, la découverte des temples d’une civilisation disparue, en un mot l’appel de l’aventure. Votre but est de ramener à la connaissance du monde tous ces précieux témoignages du passé. Au contraire vos adversaires ne sont que de vils pilleurs de tombes, capables de tout. Alors qu’à vos eux ces témoignages du passé doivent revenir à l’humanité toute entière, tant ils sont précieux, oui précieux…

NOÉ – La montée du zoo

Lorsqu’il se rend compte d’un gros problème de plomberie terrestre, Noé, un brave vieillard qui tient un peu de Brigitte Bardot, décide de construire une gigantesque embarcation afin d’y loger deux représentants de chaque espèce animale et les sauver ainsi de la noyade.

Pour autant, il n’a pas été aisé pour pépé Noé de faire monter cette joyeuse ménagerie à bord de son arche. Il a du affronter des problèmes de logistique et de cohabitation entre ses pensionnaires à poil, plumes et écailles. Ce pov’ vieux à besoin d’aide. Pressons ! J’ai déjà les pieds dans l’eau.

7 DAYS OF WESTERPLATTE – ¡No pasarán!

L’histoire est en marche ! Pas de chance vous êtes pile en face du rouleau compresseur de l’histoire, à Westerplatte le 1er septembre 1939. Vous ne connaissez pas Westerplatte ? Il n’y a pas de honte à avoir, c’est loin. Il s’agit d’une petite presqu’île en face de Gdansk, occupée par un dépôt de l’armée polonaise. Le cuirassé allemand Schleswig-Holstein de la marine allemande était ancré à côté, en visite de courtoisie. Moyennement courtois les marins, car à l’aube du 1er septembre c’est ce cuirassé qui a tiré les premiers obus de la Seconde Guerre mondiale, du 280 mm, à bout portant. La mauvaise nouvelle c’est que vous êtes en face, avec un dépôt et deux cents gusses à gérer !

CONFLICT OF HEROES – Le réveil de l’Ours

Durant l’été 1941, Hitler lance les troupes allemandes à l’assaut de l’immense URSS. Ce faisant il ouvre un second front à l’Est qui était resté stable depuis 1939 et le pacte germano-soviétique. Les Russes réorganisent leurs forces mais ne sont pas prêts lorsque l’offensive se déclenche. De plus Staline ne croit pas les rapports qui lui indiquent les préparatifs allemands. Cette confrontation implacable entre deux géants va se jouer sur des territoires, à coups de millions d’hommes. Comme l’ancêtre Squad Leader qui débutait dans les ruines de Stalingrad, ce wargame nous initie aux bases de la guerre moderne : le placement de la mitrailleuse !

ZOMBICIDE – La mort aux trousses

Allez savoir pourquoi, il y a dû avoir un truc qui a déconné avec la météo ou les expériences de la NASA, à moins que ce soient les Russes. Le truc qu’est sûr, c’est que pour survivre aujourd’hui aux States il vaut mieux avoir maté du film d’horreur en boucle que potassé le guide des scouts ou le droit pénal. C’est bien simple, le monde se divise maintenant en deux catégories, il y a ceux qui sont armés et dangereux et… le rayon viande froide.
Vous avez aimé les films de zombies, ça tombe bien ils sont de retour, là, juste en bas. Descendre ? Oui, mais lequel ?

KROSMASTER ARENA – Kawaï Fight club

En ouvrant la jolie boîte de Krosmaster Arena, apparaissent sous nos yeux ébahis huit petits personnages, sagement rangés. Ils sont bien colorés, très jolis, enfantins avec leurs grands yeux et leurs postures énergiques, tellement « cute ».
En fait en y regardant de plus près ces zozos sont tout de même assez bizarres, d’abord ils ont une très grosse tête, énorme, aussi grosse que le reste du corps. Malgré cela ils n’ont pas vraiment l’air d’intellectuels, ils portent des armes, des masques menaçants parfois. Quand on apprend leurs noms on commence vraiment à douter : « Anna Tommy », « Bad Aboum », « Opée Tissoin »…

PIX – Formation en carré !

Dans Pix on dessine mais sans crayons, en assemblant des petits carrés, comme autant de pixels. Les joueurs adeptes de jeux vidéo ne seront pas dépaysés, surtout s’ils ont pratiqué les premières consoles car là on joue en très basse résolution. Les adeptes de mosaïques peuvent aussi tirer leur épingle du jeu.

MYRMES – Insectes mais nombreux

Parfois on se demande où les concepteurs de jeux vont piocher le thème dont ils emballent leurs mécaniques. Dans Myrmes au contraire on a un jeu de gestion et un thème tout à fait adapté : la fourmilière. Il s’agit donc de gérer une fourmilière et notamment son développement extérieur. Les fourmis étant des bestioles organisées, collectivistes et rationnelles, le thème du jeu et la mécanique sont en symbiose. On ne le dira jamais assez, la gestion c’est bestial !

RUMBLE IN THE HOUSE – Fatal colloc

Une belle et grande maison, une douzaine de pièces avec tout le confort moderne, l’idéal pour accueillir une bande de potes. On y trouve des sièges, des lits, des meubles, un grand billard, un frigo. De nombreux amis arrivent, cela tourne à collocation joyeuse, au rassemblement de hippies, voire au squat car certaines personnes n’ont visiblement pas été invitées.

GINKGOPOLIS – La possibilité d’une ville

Ginkgo, dit aussi Ginkgo Biloba, c’est paraît-il le nom d’un arbre super costaud. Mais en fait le truc important dans le titre du jeu c’est Polis, la cité en grec, parce que c’est ce qu’il va falloir faire, participer au développement d’une ville, qui va grossir petit à petit sur la table !

Participer c’est bien mais dans polis il y a aussi la racine du mot politique, c’est-à-dire qu’il va falloir participer plus que les autres, ou du moins qu’à la fin de la partie cela se voit. Au besoin profiter des efforts de ses adversaires et tirer la couverture à soi.

LA VENISE DU NORD – Dans de beaux draps

La Venise du Nord, mais c’est bien sûr, c’est Bruges ! Hop, le temps d’un jeu il s’agit de troquer ses frusques made in China pour les beaux atours d’un bourgeois marchand de la fin du XVe siècle. Attention à la qualité, c’est du bon cousu main, d’autant que la spécialité de votre marchand c’est le textile, le lin, la soie, la dentelle bien sûr et les pierreries qui s’arrachent dans toutes les cours d’Europe. La richesse en point de mire et la célébrité en faisant construire un pont ou deux, voire la postérité en posant pour un peintre comme Van Eyck, il se débrouille paraît-il.

SAINT-MALO – En terre corsaire

Les Malouins ont sillonné les mers du globe, fait parler la poudre, donné leur nom à des îles perdues, amassé et dilapidé des fortunes, mais surtout gardé au cœur le souvenir de leur chère cité, bien abritée derrière les récifs et les murailles.
Dans Saint-Malo vous avez la charge de la prestigieuse cité corsaire. Il va falloir être habile pour y faire prospérer la noblesse, les marchands, les églises, tout en se protégeant pour éviter les raids dévastateurs des pirates.

LE HOBBIT – Gemme, gemme, gemme !

Frodon, Aragorn, Legolas… beaux héros que voilà, mais il ne faut pas oublier que le véritable aventurier ce fut Bilbo ! Dans sa jeunesse mouvementée il découvrit l’Anneau et affronta le terrible dragon Smaug. Le partage du fabuleux trésor de celui-ci a même été l’occasion d’une bataille épique.

LE SEIGNEUR DES ANNEAUX – Sur un plateau

Le Seigneur des Anneaux… le truc qui peut éventuellement vous dire quelque chose. Dans le cas contraire, allez avaler la trilogie de Tolkien, puis les films en version longue, apprenez à pester sur le fait que la fin du siège du gouffre de Helm a été traficotée par Peter Jackson et après vous saurez de quoi l’on cause.

Vous aviez rêvé d’incarner un héros dans cet univers fantastique, d’être un puissant guerrier nain, un Rohirim ou encore un des vaillants Dunedains… c’est possible et vous irez même carrément défier Sauron. Bon, il faudra pour cela savoir faire preuve d’humilité et accepter d’être un hobbit, maniaques de la pédicure s’abstenir.

TAKENOKO – Scrountch le bambou

L’empereur de Chine a offert un panda géant à l’empereur du Japon et vous êtes son jardinier. Faire pousser une belle bambouseraie et vous distinguer des autres jardiniers n’est pas évident, d’autant qu’il va falloir compter avec un énorme herbivore à la dent dure. Sachez le, les pandas ont 42 dents !

RICK LE GÉANT – Un nain porté en vaut deux

Les nains, ces charmantes créatures adeptes des bonnets colorés, sont essentiellement connues pour deux raisons. La première est leur soif de pierres précieuses et d’or, au point qu’ils passent la plupart de leur temps à creuser les montagnes. Certains vont même jusqu’à attaquer des dragons, eux aussi collectionneurs de trucs qui brillent. Pour aller quérir des pièces d’or au delà de leur ligne de vue, sans marcher pendant des années, les nains ont un allié précieux : Rick le Géant, un gars sympa, avec de très grandes jambes, qui a gentiment accepté de faire le taxi.

YSPAHAN – Soukez ferme

Yspahan, c’est un peu l’invitation au voyage, sur les traces de Marco Polo, là-bas loin dans l’est. Ispahan était la capitale de l’empire perse, au cœur de l’Iran actuel. Une ville prospère, notamment grâce au puissant commerce caravanier reliant le lointain Orient au Levant.Vous aimez les animaux, vous avez la bosse du commerce : investissez dans les caravanes pour ne pas louper les meilleurs débouchés. Yspahan, le jeu qui veut vous enrichir grâce au commerce, plus et plus vite que les autres, bien sûr.

LES COLONS DE CATANE – Ma petite colonie dans la prairie

Vous êtes arrivé à Catane, une île qui promet d’être fertile, habitable et inoccupée. Le rêve pour ceux qui rêvent de s’installer et de prospérer en partant de zéro. Ceci-dit vous venez de découvrir que d’autres ont eu exactement la même idée au même moment. C’est lassant mais il va falloir ridiculiser ces arrivistes et leur faire comprendre que Catane est votre île !

CANON NOIR – Pirates !

Les affreux malfrats qui écumaient les Caraïbes ont de quoi être fiers, ils sont restés dans les mémoires et en plus on les adore. Un déguisement de pirate c’est quand même la grande classe pour impressionner les petits copains non ? Canon Noir est de retour pour offrir à chacun la chance de rafler les trésors des Caraïbes, avec en plus un vrai petit canon qui tire.

CARCASSONNE – La victoire est dans le pré

Le beau Moyen Âge, la belle image des Très Riches Heures du duc de Berry, avec l’azur des cieux au-dessus du tout. En fait pas du tout, malgré la paix dans le royaume ce ne sont partout que viles luttes d’influences entre nobles, ecclésiastiques et paysans, pour ne rien dire des marauds qui rançonnent les voyageurs.

DESCENT – Il a du coffre le dragon !

D’abord, il y a la taverne, le groupe d’aventuriers discutant de la baisse de qualité de la bière naine et puis d’un coup, hop c’est l’aventure, la porte du donjon et la question du MJ qui résonne dans l’air froid : qui entre en premier ?
Dans Descent, au bout du tunnel, il y a des monstres, du sang, des larmes et surtout de l’or pour les braves.

1960 : KENNEDY CONTRE NIXON – Faites campagne

Dans 1960 : Kennedy contre Nixon, armez-vous de votre plus beau costume, de votre plus belle cravate et lancez-vous dans une campagne historique dont un unique vainqueur sortira. La carte des États-Unis des années 60 s’étale devant vous et c’est à grand renfort de campagnes publicitaires, de débats, de soutiens d’enjeux tels que l’économie, les droits civiques et la défense que vous allez tenter de vous assurer un soutien net et mérité dans chacun des 50 états.

LA VALLÉE DES MAMMOUTHS – L’hiver vient et toi t’y restes

La vallée des Mammouths raconte l’histoire des mecs qui étaient là avant l’histoire, en ce sens déjà c’est fort.La vallée vous propose de mener votre peuple d’homos sapiens vers la prospérité. A cette époque avoir un pauvre camp avec deux huttes et une palissade était considéré comme déjà rudement bien. Vous visez carrément mieux : régner sur quatre camps !

DUNGEON TWISTER – Let’s twist again !

Pour rigoler un peu l’archimage enlève des aventuriers et les envoie dans le labyrinthe pour le plaisir de les voir s’entretuer. Les pauvres gusses ont différentes possibilités de s’en sortir : se sauver, zigouiller des ennemis ou piquer des trésors. Les trois à la fois c’est encore mieux. Le truc c’est que le labyrinthe est doté de mécanismes conçus pour faire pivoter certaines salles.

OFFRANDES – Les dieux ont faim

Ve siècle avant J.C., les Grecs débarrassés du péril commun que représentaient les Perses ont tout le loisir de se tabasser entre-eux. Athènes contre Sparte, la démocratie contre l’oligarchie et dans leur sillage Thèbes, Délos et Corinthe.Dix ans de guerre et c’est l’enlisement, chacune des cités grecques va essayer de mettre de son côté la puissance des dieux pour l’emporter. Et pour cela, rien de tel que de bons sacrifices… Saurez-vous demander poliment un coup de main à Zeus ?

HORREUR À ARKHAM – De l’autre côté du portail

Vous êtes à Arkham, dans l’univers de l’écrivain H.P. Lovecraft (1890-1937), auteur de récits d’horreur très particuliers, reliés entre eux par une mythologie commune connue sous le nom de Mythe de Cthulhu. Créatures, dieux, Grands Anciens, ces forces abominables entraînent ceux qui les combattent dans la folie et la mort. Saurez-vous évoluer dans ce jeu qui, bien que coopératif, s’avère toujours épineux à réussir.

CASH’N GUNS – Baston pour du pognon

Le braquage a été une grande réussite, du travail d’artiste. Par contre pour partager l’oseille, y’a comme un malaise et chacun a des arguments percutants à faire valoir.
Le partage du butin va être l’occasion d’essayer de s’approprier un maximum, entre nous moins il y a de monde, plus les parts seront importantes non ? Des parts inégales, oh c’est pas juste, mais que fait la police ? Pour régler le problème de manière virile il n’y a qu’une solution : Cash’n Guns.

BATTLESTAR GALACTICA – Sauvez l’humanité, ou pas

Une série télévisée ancienne, revisitée avec grand succès. Oui, c’est bien dans cet univers là que ce jeu de plateau nous entraîne. Oui vous pourrez incarner l’amiral Adama, la caractérielle Starbuck ou encore le fourbe Gaïus Baltar… et peut-être même trahir l’humanité pour la pousser à sa perte ! Battlestar Galactica est le jeu indispensable pour tous les fans de science-fiction.

LA CITÉ DES VOLEURS – Approche mon trésor

Une cité libre et prospère dans un monde en guerre, il n’en faut pas plus pour attirer la pègre dans les rues de Cadwallon. La Guilde des voleurs envoie ses troupes rançonner les riches marchands une fois la nuit venue. Somme toute les marchands sont aussi voleurs à leur manière non ? La cité des voleurs, un jeu des éditions Hazgaard, à essayer absolument.