Coopération

PANDÉMIE – Tous en quarantaine !

Pandémie, ça pourrait être un titre d’épisode pour X-Files ou un docu-fiction, avec les soldats en tenue bactériologique qui déboulent à la fin pour coffrer tout le monde et planquer le tout sous secret défense. En fait non, dans Pandémie on enfile les tenues stériles dès le début de la partie ! La terre est attaquée par quatre virus mortels qui se diffusent dans la population, il faut éradiquer ces maladies avant qu’elles atteignent le point de non-retour. Votre mission, car vous l’avez acceptée, est de rassembler une équipe pour réussir à sauver l’humanité. Ouaip !

NOVEMBRE ROUGE – En avant glou !

Le Novembre Rouge est la fierté de la marine Gnomuniste, ses systèmes de pointe en font une arme redoutable. Une petite erreur de calcul, un tir de torpille très légèrement raté, le bouton rouge à la place du vert, on ne saura sans doute jamais… Mais le fier sous-marin est bel et bien en train de couler !

Par chance les Gnomes sont naturellement hyperactifs et bricoleurs, c’est bien le minimum pour tenter de régler tous les problèmes techniques, le feu et les voies d’eau. Embarquez donc avec cette bande de joyeux drilles pour une croisière inoubliable et verticale !

BIG PIRATE – À l’abordage !

Un trésor de pirate caché sur une île déserte, forcément les moussaillons veulent aller le chercher. Le truc c’est que l’île n’est pas déserte, que le trésor n’est pas abandonné et que le pirate les attend. C’est même un forban plutôt imposant qui les attend ! Il s’appelle Big Pirate le bougre. Il va falloir réussir à le ruser et revenir entiers, ou peut-être avec une jambe de bois alors.

ROOM 25 – Piégé comme un rat !

Se retrouver prisonnier dans un complexe carcéral futuriste ce n’est déjà pas terrible, mais quand en plus il y a un jeu de télé-réalité qui chapeaute le tout, ça devient franchement glauque. C’est décidé vous vous faites la malle, vous partez à la recherche de la fameuse Room 25, celle qui offre la liberté. Ce sera avec ou contre les autres mais plus rien ne peut vous retenir. Méfiance, il paraît que des matons sont infiltrés parmi les taulards. En un mot ce n’est pas gagné !

LA TOUR ENCHANTÉE – Vol de princesse

L’horrible sorcier Corbeaunoir a enlevé une princesse et l’a enfermée en haut de sa tour. Il a tout fermé à double tour avant de cacher la clé dans la forêt. Notre héros, Robin, va tenter de la trouver avant le sorcier afin d’aller ouvrir une des serrures de la tour pour libérer la princesse et couler des jours heureux avec sa belle.

WOOLFY – Gare au loup !

Le loup rode dans les bois et les petits cochons ont bien compris que seule la brique pouvait les sauver. Ils s’allient donc pour fabriquer la seule maison qui résistera au souffle dévastateur de leur ennemi. Il faudra faire vite, le loup a déjà allumé le feu sous la marmite et n’a plus qu’à attraper les petits porcelets pour se faire un bon ragoût.

ZOMBICIDE – La mort aux trousses

Allez savoir pourquoi, il y a dû avoir un truc qui a déconné avec la météo ou les expériences de la NASA, à moins que ce soient les Russes. Le truc qu’est sûr, c’est que pour survivre aujourd’hui aux States il vaut mieux avoir maté du film d’horreur en boucle que potassé le guide des scouts ou le droit pénal. C’est bien simple, le monde se divise maintenant en deux catégories, il y a ceux qui sont armés et dangereux et… le rayon viande froide.
Vous avez aimé les films de zombies, ça tombe bien ils sont de retour, là, juste en bas. Descendre ? Oui, mais lequel ?

SOS TITANIC – Le fond de l’eau est frais

Le 14 avril 1912 à 23h, le RMS Titanic était the place to be. À peine une heure plus tard ils voulaient tous grimper dans un minuscule canot ! SOS Titanic est un jeu coopératif (ou solo) qui propose de lutter contre le temps pour sauver le maximum de passagers du fameux paquebot.

FORBIDDEN DESERT – Dessine moi un avion

L’auteur de Forbidden Desert réutilise les grandes lignes de son précédent jeu, L’île Interdite (qui est déjà une version allégée d’un autre de ses jeux, Pandémie). Au lieu de chercher des trésors dans une île qui disparaît sous les flots il s’agit cette fois de rassembler des éléments éparpillés dans un désert où le sable submerge petit à petit les tuiles du jeu. Les éléments perdus ne sont pas des trésors mais les morceaux de l’aéronef des personnages. On pourrait dire avion mais vu l’allure « gnomique » du truc c’est pas sûr. D’ailleurs un avion écrasé qui redécolle quand on ramène les morceaux est assez rare, c’est donc indubitablement un OVG (Objet Volant Gnomique).

LE PETIT POUCET – Encore perdu !

Le Petit Poucet, vous savez ce ringard abandonné par ses parents dans la forêt et qui tente de retrouver le chemin de la chaumière. Aujourd’hui le Poucet il aurait dégainé le smartphone et zou c’était réglé. Oui mais voilà, pas de smartphone, pas de GPS avant au bas mot quatre cents ans, il va falloir ruser l’ogre et éviter les dents des loups avec trois petits cailloux en poche… Reste à se serrer les coudes et à marcher gaiement en chantant, enfin sans chanter non plus.

LE HOBBIT – Gemme, gemme, gemme !

Frodon, Aragorn, Legolas… beaux héros que voilà, mais il ne faut pas oublier que le véritable aventurier ce fut Bilbo ! Dans sa jeunesse mouvementée il découvrit l’Anneau et affronta le terrible dragon Smaug. Le partage du fabuleux trésor de celui-ci a même été l’occasion d’une bataille épique.

LE SEIGNEUR DES ANNEAUX – Sur un plateau

Le Seigneur des Anneaux… le truc qui peut éventuellement vous dire quelque chose. Dans le cas contraire, allez avaler la trilogie de Tolkien, puis les films en version longue, apprenez à pester sur le fait que la fin du siège du gouffre de Helm a été traficotée par Peter Jackson et après vous saurez de quoi l’on cause.

Vous aviez rêvé d’incarner un héros dans cet univers fantastique, d’être un puissant guerrier nain, un Rohirim ou encore un des vaillants Dunedains… c’est possible et vous irez même carrément défier Sauron. Bon, il faudra pour cela savoir faire preuve d’humilité et accepter d’être un hobbit, maniaques de la pédicure s’abstenir.

Gary Gygax, le leg d’un maître du jeu

Un jour, un responsable associatif m’a dit sur Gary Gygax : « Il a voulu faire un bon wargames, il a fait un mauvais jeu de rôle » – Mauvais, peut-être, mais c’était le premier. Les deux tiers des rôlistes jouent-ils à un mauvais jeu de rôle ?

DESCENT – Il a du coffre le dragon !

D’abord, il y a la taverne, le groupe d’aventuriers discutant de la baisse de qualité de la bière naine et puis d’un coup, hop c’est l’aventure, la porte du donjon et la question du MJ qui résonne dans l’air froid : qui entre en premier ?
Dans Descent, au bout du tunnel, il y a des monstres, du sang, des larmes et surtout de l’or pour les braves.

L’ÎLE INTERDITE – Un trésor au milieu de l’océan

Vous êtes nostalgique de vos dernières vacances d’été pluvieuses sur la côte ?
Pas de problème, remplissez quelques bassines d’eau, réunissez vos amis autour d’une table, trempez les pieds et lancez-vous dans une partie de l’Île Interdite.

L’île interdite c’est une course contre-la-montre en équipe face à la montée des eaux, sur ce qui aurait pu être un petit coin de paradis si les Atlantes n’y avaient pas caché quatre trésors auxquels personne ne devait jamais toucher. C’est toujours la même histoire, le trésor attendait depuis des siècles et le premier imbécile qui essaye de l’emporter fait s’écrouler tout le temple… ici c’est carrément l’île va être engloutie.

MUNCHKIN – Kill gros Bill

Munchkin, c’est simple, vous êtes un aventurier, vous devez tabasser du monstre, piller du trésor, savoir aider vos amis (à perdre) et être le premier à atteindre le niveau 10. Prêtre, guerrier, elfe, nain, gnome, peu importe, il faudra surtout être avide, fourbe et malin pour non seulement essayer de gagner, mais surtout, avoir la certitude de faire perdre les autres !

HORREUR À ARKHAM – De l’autre côté du portail

Vous êtes à Arkham, dans l’univers de l’écrivain H.P. Lovecraft (1890-1937), auteur de récits d’horreur très particuliers, reliés entre eux par une mythologie commune connue sous le nom de Mythe de Cthulhu. Créatures, dieux, Grands Anciens, ces forces abominables entraînent ceux qui les combattent dans la folie et la mort. Saurez-vous évoluer dans ce jeu qui, bien que coopératif, s’avère toujours épineux à réussir.

BATTLESTAR GALACTICA – Sauvez l’humanité, ou pas

Une série télévisée ancienne, revisitée avec grand succès. Oui, c’est bien dans cet univers là que ce jeu de plateau nous entraîne. Oui vous pourrez incarner l’amiral Adama, la caractérielle Starbuck ou encore le fourbe Gaïus Baltar… et peut-être même trahir l’humanité pour la pousser à sa perte ! Battlestar Galactica est le jeu indispensable pour tous les fans de science-fiction.