Affrontement

7 DAYS OF WESTERPLATTE – ¡No pasarán!

L’histoire est en marche ! Pas de chance vous êtes pile en face du rouleau compresseur de l’histoire, à Westerplatte le 1er septembre 1939. Vous ne connaissez pas Westerplatte ? Il n’y a pas de honte à avoir, c’est loin. Il s’agit d’une petite presqu’île en face de Gdansk, occupée par un dépôt de l’armée polonaise. Le cuirassé allemand Schleswig-Holstein de la marine allemande était ancré à côté, en visite de courtoisie. Moyennement courtois les marins, car à l’aube du 1er septembre c’est ce cuirassé qui a tiré les premiers obus de la Seconde Guerre mondiale, du 280 mm, à bout portant. La mauvaise nouvelle c’est que vous êtes en face, avec un dépôt et deux cents gusses à gérer !

NAUTILUS – Bienvenue à bord !

Sombre, silencieux, revêche, immense et impitoyable, son regard d’acier jauge les hommes comme il scrute les profondeurs, il n’est personne et représente tout à bord du Nautilus dont il est le capitaine. Nemo peut compter sur son équipage, des hommes dévoués, forts et braves, capables de mourir sans broncher s’il le commande. Comme leur capitaine ils sont des parias, des êtres sans histoire, sans nation, sans pays, des terriens qui ne vont plus à terre et restent dans l’océan, leur refuge.

Le second du capitaine ne porte pas d’insigne mais il est le premier de l’équipage, le premier en honneur et en dévouement. Deux hommes peuvent aujourd’hui occuper ce poste, lequel des deux aura le plus de qualités, est-ce vous ou est-ce l’autre ?

STAR WARS X-WING – Je suis ton jeu, Luke

>La flotte n’est pas encore au contact et déjà les croiseurs impériaux envoient des nuées de chasseurs TIE. Habitués à être en infériorité numérique les pilotes de l’Alliance rebelle déploient les ailes de leurs chasseurs, ces fameux Aile X dotés de quatre lasers, puis se lancent à l’attaque, la gorge sèche. Luke, Biggs, ils sont tous là pour des combats aussi brefs que brutaux avec les pilotes impériaux. Si certains sortent à peine de l’académie et représentent une menace limitée, d’autres peuvent s’avérer autrement plus coriaces comme Dark Curse ou Mauler Mithel, du Black Squadron, une unité menée au combat par Vador en personne !

KROSMASTER ARENA – Kawaï Fight club

En ouvrant la jolie boîte de Krosmaster Arena, apparaissent sous nos yeux ébahis huit petits personnages, sagement rangés. Ils sont bien colorés, très jolis, enfantins avec leurs grands yeux et leurs postures énergiques, tellement « cute ».
En fait en y regardant de plus près ces zozos sont tout de même assez bizarres, d’abord ils ont une très grosse tête, énorme, aussi grosse que le reste du corps. Malgré cela ils n’ont pas vraiment l’air d’intellectuels, ils portent des armes, des masques menaçants parfois. Quand on apprend leurs noms on commence vraiment à douter : « Anna Tommy », « Bad Aboum », « Opée Tissoin »…

TITANIUM WARS – Espace de rencontre

Dans l’obscurité du vide intersidéral, de longs vaisseaux glissent sans bruit vers la planète tant convoitée. Celle-ci est riche, prometteuse, superbement située, bien exposée, coup de cœur assuré avec ses trois lunes mauves, bref idéal colonisateur. Mais voilà, c’est toujours pareil, jamais peinard, il y a deux autres coyotes de l’espace en face, qui voudraient eux aussi s’installer. C’est pas de gaité de cœur mais bon, faut y aller, déflecteurs enclenchés, vitesse de manœuvre, activation des tourelles laser, mode baston rouge 4 et feu à volonté pour nettoyer les abords de notre belle planète pacifique à nous !

RUMBLE IN THE HOUSE – Fatal colloc

Une belle et grande maison, une douzaine de pièces avec tout le confort moderne, l’idéal pour accueillir une bande de potes. On y trouve des sièges, des lits, des meubles, un grand billard, un frigo. De nombreux amis arrivent, cela tourne à collocation joyeuse, au rassemblement de hippies, voire au squat car certaines personnes n’ont visiblement pas été invitées.

GOBB’IT – Jungueuleton

Le monde de Gobb’it est cruel et fondamentalement injuste. Les petits y sont croqués par les plus grands, c’est bien simple c’est la loi de la jungle. Le seul moyen de s’en tirer est d’être le plus fort, le plus rapide, le plus affamé, ou alors d’être d’une couleur qui permet d’échapper à son prédateur, ce bleu !

DIE GULLI PIRATTEN – Ketchup à babord !

Embarquement immédiat pour un fier vaisseau pirate, Die Gulli Piratten nous a été présenté par les Trolls de jeu d’Antibes, qu’ils en soient chaudement remerciés ! Bon, en fait de navire il s’agit d’une coque de noix qui écume les eaux nauséabondes des égouts à la recherche de restes de nourriture. Votre équipage étant constitué de rats, cafards et autres escargots, cela ne les rebutera pas trop.

YSPAHAN – Soukez ferme

Yspahan, c’est un peu l’invitation au voyage, sur les traces de Marco Polo, là-bas loin dans l’est. Ispahan était la capitale de l’empire perse, au cœur de l’Iran actuel. Une ville prospère, notamment grâce au puissant commerce caravanier reliant le lointain Orient au Levant.Vous aimez les animaux, vous avez la bosse du commerce : investissez dans les caravanes pour ne pas louper les meilleurs débouchés. Yspahan, le jeu qui veut vous enrichir grâce au commerce, plus et plus vite que les autres, bien sûr.

CANON NOIR – Pirates !

Les affreux malfrats qui écumaient les Caraïbes ont de quoi être fiers, ils sont restés dans les mémoires et en plus on les adore. Un déguisement de pirate c’est quand même la grande classe pour impressionner les petits copains non ? Canon Noir est de retour pour offrir à chacun la chance de rafler les trésors des Caraïbes, avec en plus un vrai petit canon qui tire.

COMME DES MOUCHES – Mouchez les tous !

Un beau jour de printemps, ou d’automne, ou d’été… une fenêtre ouverte et c’est l’invasion. C’est petit, c’est noir, ça a des yeux bizarres, ça virevolte partout et surtout où il ne faut pas. Sans compter la joie de se faire courir dessus par ces petites pattes mal lavées. Une véritable plaie ces mouches ! D’ailleurs j’en vois une sur le mur au moment où j’écris cela, une gameuse sans nul doute.

BANZAÏ ! – Tora Tora T’auras pas !

Qui ne connaît le fameux jeu des sept familles, avec les traditionnelles questions un peu bébêtes pour savoir qui a la grand-mère, qui va vouloir la mère bleue et qui va bloquer le papy qui permettrait de l’emporter… mollement. Banzaï c’est un peu le jeu des familles de Tarantino, ça dégage sévère, vous êtes prévenus. Les affrontements sont sans merci, du moins jusqu’au premier sang.

LA VALLÉE DES MAMMOUTHS – L’hiver vient et toi t’y restes

La vallée des Mammouths raconte l’histoire des mecs qui étaient là avant l’histoire, en ce sens déjà c’est fort.La vallée vous propose de mener votre peuple d’homos sapiens vers la prospérité. A cette époque avoir un pauvre camp avec deux huttes et une palissade était considéré comme déjà rudement bien. Vous visez carrément mieux : régner sur quatre camps !

DUNGEON TWISTER – Let’s twist again !

Pour rigoler un peu l’archimage enlève des aventuriers et les envoie dans le labyrinthe pour le plaisir de les voir s’entretuer. Les pauvres gusses ont différentes possibilités de s’en sortir : se sauver, zigouiller des ennemis ou piquer des trésors. Les trois à la fois c’est encore mieux. Le truc c’est que le labyrinthe est doté de mécanismes conçus pour faire pivoter certaines salles.

MUNCHKIN – Kill gros Bill

Munchkin, c’est simple, vous êtes un aventurier, vous devez tabasser du monstre, piller du trésor, savoir aider vos amis (à perdre) et être le premier à atteindre le niveau 10. Prêtre, guerrier, elfe, nain, gnome, peu importe, il faudra surtout être avide, fourbe et malin pour non seulement essayer de gagner, mais surtout, avoir la certitude de faire perdre les autres !

CASH’N GUNS – Baston pour du pognon

Le braquage a été une grande réussite, du travail d’artiste. Par contre pour partager l’oseille, y’a comme un malaise et chacun a des arguments percutants à faire valoir.
Le partage du butin va être l’occasion d’essayer de s’approprier un maximum, entre nous moins il y a de monde, plus les parts seront importantes non ? Des parts inégales, oh c’est pas juste, mais que fait la police ? Pour régler le problème de manière virile il n’y a qu’une solution : Cash’n Guns.