COMME DES MOUCHES – Mouchez les tous !

Comme des mouchesComme des mouches
Auteur(s) : Philippe des Pallières
Illustrateur (s) : Franck Dion
Éditions :
Genre : Jeu de cartes
Mécanisme (s) : ,
Thème :
Année : 2003
À partir de 8 ans
2 à 5 joueurs
Durée d’une partie : environ 20 min
Indicateur de prix : 10 euros environ

 

Ne prenez pas la mouche

Un beau jour de printemps, ou d’automne, ou d’été… une fenêtre ouverte et c’est l’invasion. C’est petit, c’est noir, ça a des yeux bizarres, ça virevolte partout et surtout où il ne faut pas. Sans compter la joie de se faire courir dessus par ces petites pattes mal lavées. Une véritable plaie ces mouches ! D’ailleurs j’en vois une sur le mur au moment où j’écris cela, une gameuse sans nul doute.

J’oubliais de préciser… dans ce jeu vous être une mouche, ou plutôt vous tenez le rôle d’un coach pour diptères. Votre équipe à dossard noir va devoir se surpasser et occuper les coins stratégiques, avant les autres mouches.

 

Comme des mouches : mécanismes de jeu

Comme des mouches est un petit jeu qui tient dans une petite boîte, laquelle est pleine de petites bêtes : une vingtaine de mouches en plastique, noires évidemment. Il y a aussi une originale qui est bleue, l’inévitable frimeuse du lot. À cela s’ajoutent douze cartes et un petit livret de règles.

Le principe du jeu est simple, il s’agit d’enchères successives pour gagner les cartes. Chaque joueur reçoit cinq mouches noires en début de partie et les cache dans une de ses mains. Il va y avoir douze enchères pour gagner les douze cartes.

 

Bzzz, Bzzz, Paf la mouche

Comme des mouchesSix cartes “nourriture” représentent ce qui attire les mouches, la goutte de sueur sur un visage, un plat de petits pois, de la confiture. Mieux encore un fromage bien coulant ou une vache (3 points chacun) et le but ultime : une belle bouse (4 points, hit score).

Trois cartes permettent d’infliger des malus de score à ses adversaires : la tapette, le papier tue-mouche et la terrible toile d’araignée.

Les trois dernières cartes sont spéciales, le nid de mouches permet de faire naître autant de mouches qu’il y a de joueurs, la bombe Mouchicide permet de tuer les mouches d’un adversaire pendant un pari et enfin, la superbe, la splendide, l’inénarrable Mireille est la carte qui permet d’obtenir la mouche savante bleue. Il est possible de la siffler deux fois durant la partie, une fois les mouches révélées… de manière à faire changer le total, à son avantage bien sûr.

 

Trois mouches à ma gauche, quatre à ma droite, qui dit mieux ?

Le déroulement des enchères est amusant et consiste à faire passer secrètement les mouches que l’on veut parier sur la carte révélée d’une main à l’autre. Puis chacun place sa main en évidence, en cachant son contenu. Il s’agit ensuite de parier sur le nombre total de mouches pariées. Celui ou ceux qui parie(nt) le chiffre exact gagne(nt) la carte et une mouche. Si le nombre exact n’est pas atteint le plus proche gagne la carte mais point de mouches.

Et l’on recommence pour une autre carte et un autre pari, jusqu’à la fin du paquet de cartes. Une fois toutes les cartes attribuées, bonnes, mauvaises et spéciales, chacun compte les points obtenus et le meilleur score l’emporte et peut aller frimer sur Facebook, créer le buzz !

 

Tactiques et coups foireux

Si vous avez bien suivi, vous savez que chacun dispose de cinq mouches au début de la partie, le tout pour remporter douze cartes. Il y a des moyens de gagner d’autres mouches (le nid), de reprendre une mouche après un pari (deviner le nombre exact de paris) ou de reprendre une mouche (Mireille, the blue fly my lord).

Il n’empêche qu’il est bien difficile d’aligner une mouche à chaque pari, sans parler de tenter un coup fumant en alignant deux ou trois spécimens. Souvent la main sera vide, faut pas gâcher malheureux.

Votre tactique va donc reposer sur deux axes. Le premier est de bien bluffer, histoire de faire croire que vous avez mis plein de mouches, ou aucune. Le second est d’économiser vos bestioles. Enfin si vous êtes très fort vous pouvez tenter d’attraper une véritable mouche en cours de route… le risque est qu’elle s’envole quand vous ouvrirez la main. Ne pariez pas là-dessus, on pourrait vous accuser de tricher.

Bien sûr les bonnes cartes sont les plus disputées, mais ne négligez pas les plus petites, vous risqueriez de rater le coche au décompte final.

 

Avatar de GlobulL’avis de Globul
Les mouches c’est un jeu simple, rigolo, à l’univers décalé et où chacun peut se fondre dans la peau de son personnage. Les enfants pourront sans complexes exprimer leur passion innée pour les trucs dégueus, les parents n’auront aucune peine à se prendre des pilées et tout cela se fera dans une cacophonie des plus joyeuses. Grands stratèges passez votre chemin. Mais pour autant ne pensez pas que c’est un jeu bon enfant, non non, on y tue des animaux, il y a même des excréments dedans et on a évité de peu la putréfaction… ha ben non, il y a un fromage.

Donc un jeu à conseiller à tous, si possible en grignotant, n’hésitez surtout pas à abuser des blagues à deux balles c’est le moment.

 


Suggestions de lecture

Globul

[Fondateur & rédacteur] Gnome donc joueur, le Globul a épuisé ses grands-parents aux petits chevaux et au Monopoly, écumé les magasins de jeux depuis des décennies, raflé la série Cry Havoc, mémorisé les Casus Belli et tartiné des règles de wargame en VO au p'tit-dèj. Les jeux d'aujourd'hui sont rudement bien, accessibles et peuvent se jouer sans travailler le scénar pendant 15 jours complets. Yup !

1 Commentaire

  • Répondre février 1, 2012

    Wally

    Astuce pour gagner à 90 % à ce jeux. Miser toujours 0 mouche … c’est nul mais ça fait gagner :)

Laissez une réponse