TIMELINE – Top chrono

 Timeline
Auteur(s) : Frédéric Henry
Illustrateur (s) : Xavier Collette, Nicolas Fructus
Éditions : ,
Mécanisme (s) : chronologie,
Thème : histoire
Année : 2010
À partir de 8 ans2 à 8 joueurs
Durée d’une partie : environ 1/4 h.
Indicateur de prix : 13 euros environ

 

Vieux comme mes robes

Évidemment le passé c’est le passé, on en sait fichtrement plus que ceux qui nous ont précédé. Par contre, plus le temps passe et plus il y a de choses à savoir, du coup on en oublie. Pire encore, certaines choses peuvent sembler beaucoup plus modernes qu’elles ne le sont en réalité. Les grecs antiques avaient inventé les atomes, donc des trucs infiniment petits, pas contre ils avaient loupé les microbes en cours de route, c’est ballot.

 

Timeline : mécanismes de jeu

Dans Timeline chacun est confronté au passé, il ne s’agit pas de retrouver la date exacte de quelque chose, mais plutôt de la situer par rapport à d’autres dont on a la date exacte. Selon les cas cela peut être très simple ou très compliqué. A priori l’écriture a été inventée avant Internet, mais si je cherche à savoir si la bicyclette est antérieure à la pile, ça devient moins clair. Et la brosse à dents, avant ou après la fourchette ?
Il existe plusieurs extensions de Timeline qui permettent de jouer avec des inventions, des événements, des découvertes. Petite boîte, petites cartes, le truc facile à emmener un peu partout, en plus ça cultive un peu sans en avoir l’air.

Timeline

 

La Révolution Française, les avions et la roue

Chacun tire six cartes et l’on place face révélée une carte de la pioche. Par exemple, la bataille d’Hastings en 1066. Cette date va servir de référence. Chacun son tour doit placer sa carte sans regarder la date, en la mettant correctement par rapport aux autres cartes, de manière à créer une frise continue.
Assassinat de Kennedy, forcément après Hastings, donc à sa droite. Le second joueur va devoir placer sa carte d’après ces deux références, et ainsi de suite. Plus il y a de cartes et plus les écarts chronologiques se réduisent, facilitant les erreurs. Celui qui a bien placé sa carte passe son tour, celui qui s’est trompé pioche une carte en plus avant de passer son tour. Le premier qui n’a plus de carte en mains a gagné.
Simple, efficace, dynamique, propice aux surprises et aux retournements de situations, Timeline permet aux apprentis historiens de briller ou de se ridiculiser, c’est selon.

Timeline

 

Astuces et coups foireux

Bon, le souci avec ce genre de jeux simples et culturels, c’est qu’il n’est pas vraiment facile de réussir des coups sans réellement s’y connaître en histoire. Il faut se méfier des événements qui semble très lointains, quand ça compte en dizaines de milliers d’années on a vite fait de se tromper. Idem pour la période 1700-1900 propices en découvertes et inventions qui pour nous sont toutes intégrées mais dont la chronologie relative importe peu aujourd’hui.
Pour les bachoteurs, c’est un bon moyen de gagner est d’apprendre par cœur toutes les cartes, mais il paraît que cela tue un truc nommé « plaisir de jeu ».

 

Focus sur les extensions

  • Timeline est déclinable quasi à l’infini, ça tombe bien.
  • Timeline I – Inventions (2010, Hazgaard) : rassemble des cartes qui représentent des inventions, découvertes ou monuments célèbres.
    Timeline II – Découvertes (2011, Hazgaard) : un peu plus dur que le précédent, reprend les grandes découvertes.
    – Timeline III – Événements (2011, Asmodée) : reprend les événements les plus célèbres qui ont marqué l’Histoire.
    – Timeline IV – Multi-thèmes (2012, Asmodée) : cette édition comporte, comme son nom l’indique, plusieurs thèmes : explorations, arts, événements, musique, inventions, monuments, sport. Si les thèmes se réfèrent à d’autres éditions, les 110 cartes, elles, sont totalement inédites, il n’y a donc pas de risques de doublons !

Enfin, sachez qu’il existe une boite de Timeline en grand-format, que l’on trouve dans les grands magasins et qui regroupe des cartes du I, du II et du III.

 

Avatar de GlobulL’avis de Globul
Hop, du petit jeu frais et rapide, simple, propice à intéresser les publics peu branchés par le gros jeu avec de la division blindée ou du grand ancien, Timeline permet de passer un bon moment. Forcément le sujet comporte ses propres limites et reste un peu scolaire, mais bon, c’est malgré tout plutôt addictif, ce qui est un signe tout à fait objectif de qualité.
Le jeu à sortir après le repas un peu long, histoire de réveiller la tablée. Au fait l’invention du jeu de rôle c’était quand ?

 

L’avis de Lidael
Timeline c’est un jeu de connaissance idéal pour faire découvrir le jeu de société aux non-initiés. C’est hyper facile à prendre en main, dynamique, déclinable à l’infini et en plus c’est joli, que demander de plus ? Même si la curiosité et l’envie de tester ses propres connaissances font que l’on a tendance à enchaîner les parties la première fois (pour vider le paquet), j’aurais aimé un poil plus de difficulté (ou de pièges).

 

marissaL’avis de Marissa
Découvert au même festival que Romans Go Home!, Timeline est MON style de jeu, de ceux où l’on acquiert et vérifie ses connaissances.
J’apprécie beaucoup l’esthétique de ce jeu, que ce soit le côté en relief de la boîte où le réalisme des cartes et j’apprécie tout particulièrement l’édition Multi-thèmes.

Je mettrais cependant deux tous petits bémols : j’aurais préféré des cartes un peu plus grandes afin qu’on y ajoute des informations ; les dessins aident parfois un peu trop à deviner l’époque de l’événement : une fraise ne se portait pas au 19e.

Un très bon moment à passer à l’heure de l’apéro (du midi ou du soir), pour toutes les générations. L’édition multi-thèmes est parfaite pour faire découvrir la collection Timeline. Il est possible également la mélanger aux autres boîtes afin d’améliorer sa rejouabilité.

 

 

 


Suggestions de lecture

Globul

[Fondateur & rédacteur] Gnome donc joueur, le Globul a épuisé ses grands-parents aux petits chevaux et au Monopoly, écumé les magasins de jeux depuis des décennies, raflé la série Cry Havoc, mémorisé les Casus Belli et tartiné des règles de wargame en VO au p'tit-dèj. Les jeux d'aujourd'hui sont rudement bien, accessibles et peuvent se jouer sans travailler le scénar pendant 15 jours complets. Yup !

1 Commentaire

Laissez une réponse