Bluff

LIMITS – Dénoncez la couleur !

Découvert pendant le Festival International des Jeux de Cannes, Limits est le digne membre de la famille des jeux de « menteur », il sort du lot grâce à quelques idées plutôt sympa. Il faudra faire appel à sa mémoire et faire preuve d’un certain culot pour jouer à Limits. Le but : gagner des points en dénonçant ses petits camarades qui auraient dépassé les limites. Gare à celui qui se trompe !

HÉROS À LOUER – Coup de cœur de Zozor

Comme chaque année, la sélection officielle de l’As d’or du Festival International des Jeux de Cannes nous permet de découvrir de vraies pépites ludiques. Malheureusement, pour réussir à tester la sélection, il faudra de la patience, ou un bon réveil, ou un jour de congés. En effet, les tables mises en disposition sont trop peu nombreuses et souvent prises d’assaut.

Mais qu’importe, je n’ai pas regretté d’arriver à l’ouverture du festival en ce dimanche matin ensoleillé pour tester mon coup de cœur de cette année : Héros à louer.

CROSSING

J’ai pu essayer Crossing pendant le festival des jeux de Cannes, sur le stand des Space Cowboys. Connaissant l’envergure des cinq cowboys de l’espace, on se dit qu’un jeu qu’ils éditent se doit de réveiller vaillamment chaque neurone de notre cerveau, mais non, pas ici. Crossing est également Co-édité avec Moonster Games et Cocktail Games et qui dit Cocktail Games, dit jeu d’apéro. Et c’est bien de cela qu’il s’agit. Un vrai jeu d’apéro dans une magnifique boîte en métal gravé du plus bel effet.

LA CIGALE ET LA FOURMI

La cigale et la fourmi fait partie de la superbe collection Contes & Jeux de Purple Brain, il s’agit du tome quatre. Pour rappel, chaque boîte de jeu prend l’apparence d’un livre finement relié que l’on pose à la verticale, ainsi rangée dans une bibliothèque, ça en jette ! Bravo pour ces choix éditoriaux. Ce quatrième opus est signé Yoann Levet, l’auteur de l’excellent Myrmes. Son expertise en matière de fourmi lui a valu le droit d’être contacté par l’éditeur pour ce projet. Un bon choix d’auteur et un clin d’œil malin. Cette gamme est destinée aux enfants mais avec la volonté d’être suffisamment subtile pour plaire également aux adultes.

WELCOME TO THE DUNGEON

J’avais hâte de tester Welcome to the Dungeon, ce jeu de la gamme mini de Iello, gamme qui me paraît très équilibrée et qui regroupe à mon sens des jeux forts intéressants. Imaginé par Masato Uesugi, Welcome to the Dungeon est initialement paru en 2013 sous le nom Dungeon of Mandom. Pour cette nouvelle édition, Iello a eu la riche idée d’ajouter trois héros supplémentaires, ce qui renouvelle bien le jeu.

LA TOUR ENCHANTÉE – Vol de princesse

L’horrible sorcier Corbeaunoir a enlevé une princesse et l’a enfermée en haut de sa tour. Il a tout fermé à double tour avant de cacher la clé dans la forêt. Notre héros, Robin, va tenter de la trouver avant le sorcier afin d’aller ouvrir une des serrures de la tour pour libérer la princesse et couler des jours heureux avec sa belle.

KORYO – Majorité absolue

La fin du IXe siècle sur la péninsule coréenne est marquée par le déclin du royaume de Silla et la fin de sa domination sur la partie nord du pays. S’en suivent soulèvements et guerre civile jusqu’à la création d’un état qui occupera la péninsule jusqu’au XIVe siècle, le Koryŏ. Au fil des siècles, c’est une nouvelle dynastie qui s’installe et unifie pour la première fois l’ensemble de la Corée.

En souterrain les luttes d’influence sont acharnées en particulier entre les neuf grandes factions, du Prêtre à l’Armateur, du Marchand au Gardien, de l’Espion à l’Omniscient…

PERUDO – Dudo amigo !

Sur le pont du Hollandais Volant, Will “Legolas” Turner et l’infâme capitaine Davy Jones s’affrontent autour d’une table. Armés d’un simple gobelet et de cinq dés, ils rivalisent d’audace en pariant sur les dés cachés sous les gobelets. « Quatre quatre » lance le Hollandais Volant, « Cinq quatre » réplique Will. Les enchères monteront d’autant plus que Bill Turner, le père de Will, est aussi de la partie. Celui-ci perdra son âme et devra une servitude éternelle à Jones en ayant lancé ce pari fou : « douze cinq » !

Si vous ne disposez pas du vaisseau du Hollandais Volant de Pirates des Caraïbes, vous pouvez néanmoins vous assurer quelques frissons en jouant aux mêmes dés, le Dudo ancestral d’Amérique du Sud.

RUMBLE IN THE HOUSE – Fatal colloc

Une belle et grande maison, une douzaine de pièces avec tout le confort moderne, l’idéal pour accueillir une bande de potes. On y trouve des sièges, des lits, des meubles, un grand billard, un frigo. De nombreux amis arrivent, cela tourne à collocation joyeuse, au rassemblement de hippies, voire au squat car certaines personnes n’ont visiblement pas été invitées.

TAVERNE DE LA CRYPTE – Baffes de comptoir

Dans tout bon jeu de rôles, dans toute aventure moyenâgeuse, il y a cette taverne accueillante où chacun trouve le gîte le couvert, le début ou la fin de l’aventure, des sangliers rôtis, des spadassins malins, le patron jovial et la serveuse légère.Oui mais, il faut aussi parler d’une spécificité des lieux : la baston de bar !
La taverne de la crypte possède une particularité, c’est le repaire des vilains, des créatures, des monstres et des malfaisants.Ils occupent leurs longues soirées à se taper dessus, à coups de poings, pieds, tabourets, chopes, enfin tout ce qui passe à portée de nain.

OFFRANDES – Les dieux ont faim

Ve siècle avant J.C., les Grecs débarrassés du péril commun que représentaient les Perses ont tout le loisir de se tabasser entre-eux. Athènes contre Sparte, la démocratie contre l’oligarchie et dans leur sillage Thèbes, Délos et Corinthe.Dix ans de guerre et c’est l’enlisement, chacune des cités grecques va essayer de mettre de son côté la puissance des dieux pour l’emporter. Et pour cela, rien de tel que de bons sacrifices… Saurez-vous demander poliment un coup de main à Zeus ?

MES COPAINS D’ABORD – Les requins ont toujours faim

Le fringuant yacht de la Jet Set, le bien nommé Tyrannique, est en train de couler. Timonier sous-payé et sur-alcoolisé ? Iceberg en balade en Méditerranée ? Météorite facétieuse ?Le bien nommé Tyrannique, est en train de couler. Nul ne sait la cause de ce naufrage… par contre tout le monde sait une chose, ce radin de propriétaire n’a mis qu’un canot de sauvetage ! Chacun va essayer de sauver sa peau et celle de ses copains, tant pis pour les autres.

CASH’N GUNS – Baston pour du pognon

Le braquage a été une grande réussite, du travail d’artiste. Par contre pour partager l’oseille, y’a comme un malaise et chacun a des arguments percutants à faire valoir.
Le partage du butin va être l’occasion d’essayer de s’approprier un maximum, entre nous moins il y a de monde, plus les parts seront importantes non ? Des parts inégales, oh c’est pas juste, mais que fait la police ? Pour régler le problème de manière virile il n’y a qu’une solution : Cash’n Guns.

SKULL & ROSES – Tatoués au taquet

Attention les yeux, on attaque la soirée avec un jeu qui sent le bitume surchauffé : Skull & Roses, un jeu de bikers pour des bikers, et ouais.Fuyant les préjugés d’une société encroûtée devant la télévision et le tiercé, le biker aime sa moto, sa moto et aussi le moteur de sa moto. Quand son postérieur n’est pas sur la selle (de sa moto), il est à 10 centimètres du comptoir du bar, précisément là où se trouve l’inspiration créatrice de Skull & Roses, qui mêle la culture biker et son sens du dépassement (t’as pigé gars, ça clignote dans ta tête ?).