Médiéval fantastique

KROSMASTER ARENA – Kawaï Fight club

En ouvrant la jolie boîte de Krosmaster Arena, apparaissent sous nos yeux ébahis huit petits personnages, sagement rangés. Ils sont bien colorés, très jolis, enfantins avec leurs grands yeux et leurs postures énergiques, tellement « cute ».
En fait en y regardant de plus près ces zozos sont tout de même assez bizarres, d’abord ils ont une très grosse tête, énorme, aussi grosse que le reste du corps. Malgré cela ils n’ont pas vraiment l’air d’intellectuels, ils portent des armes, des masques menaçants parfois. Quand on apprend leurs noms on commence vraiment à douter : « Anna Tommy », « Bad Aboum », « Opée Tissoin »…

LE HOBBIT – Gemme, gemme, gemme !

Frodon, Aragorn, Legolas… beaux héros que voilà, mais il ne faut pas oublier que le véritable aventurier ce fut Bilbo ! Dans sa jeunesse mouvementée il découvrit l’Anneau et affronta le terrible dragon Smaug. Le partage du fabuleux trésor de celui-ci a même été l’occasion d’une bataille épique.

LE SEIGNEUR DES ANNEAUX – Sur un plateau

Le Seigneur des Anneaux… le truc qui peut éventuellement vous dire quelque chose. Dans le cas contraire, allez avaler la trilogie de Tolkien, puis les films en version longue, apprenez à pester sur le fait que la fin du siège du gouffre de Helm a été traficotée par Peter Jackson et après vous saurez de quoi l’on cause.

Vous aviez rêvé d’incarner un héros dans cet univers fantastique, d’être un puissant guerrier nain, un Rohirim ou encore un des vaillants Dunedains… c’est possible et vous irez même carrément défier Sauron. Bon, il faudra pour cela savoir faire preuve d’humilité et accepter d’être un hobbit, maniaques de la pédicure s’abstenir.

DESCENT – Il a du coffre le dragon !

D’abord, il y a la taverne, le groupe d’aventuriers discutant de la baisse de qualité de la bière naine et puis d’un coup, hop c’est l’aventure, la porte du donjon et la question du MJ qui résonne dans l’air froid : qui entre en premier ?
Dans Descent, au bout du tunnel, il y a des monstres, du sang, des larmes et surtout de l’or pour les braves.

DUNGEON TWISTER – Let’s twist again !

Pour rigoler un peu l’archimage enlève des aventuriers et les envoie dans le labyrinthe pour le plaisir de les voir s’entretuer. Les pauvres gusses ont différentes possibilités de s’en sortir : se sauver, zigouiller des ennemis ou piquer des trésors. Les trois à la fois c’est encore mieux. Le truc c’est que le labyrinthe est doté de mécanismes conçus pour faire pivoter certaines salles.

MUNCHKIN – Kill gros Bill

Munchkin, c’est simple, vous êtes un aventurier, vous devez tabasser du monstre, piller du trésor, savoir aider vos amis (à perdre) et être le premier à atteindre le niveau 10. Prêtre, guerrier, elfe, nain, gnome, peu importe, il faudra surtout être avide, fourbe et malin pour non seulement essayer de gagner, mais surtout, avoir la certitude de faire perdre les autres !

TAVERNE DE LA CRYPTE – Baffes de comptoir

Dans tout bon jeu de rôles, dans toute aventure moyenâgeuse, il y a cette taverne accueillante où chacun trouve le gîte le couvert, le début ou la fin de l’aventure, des sangliers rôtis, des spadassins malins, le patron jovial et la serveuse légère.Oui mais, il faut aussi parler d’une spécificité des lieux : la baston de bar !
La taverne de la crypte possède une particularité, c’est le repaire des vilains, des créatures, des monstres et des malfaisants.Ils occupent leurs longues soirées à se taper dessus, à coups de poings, pieds, tabourets, chopes, enfin tout ce qui passe à portée de nain.

LA CITÉ DES VOLEURS – Approche mon trésor

Une cité libre et prospère dans un monde en guerre, il n’en faut pas plus pour attirer la pègre dans les rues de Cadwallon. La Guilde des voleurs envoie ses troupes rançonner les riches marchands une fois la nuit venue. Somme toute les marchands sont aussi voleurs à leur manière non ? La cité des voleurs, un jeu des éditions Hazgaard, à essayer absolument.