Flames of War, Pologne 1939, Chojnice,
Merci de patienter pendant le chargement de la page

Flames of War, Pologne 1939, Chojnice,

Flames of War, Pologne 1939, Chojnice,

par Globul
Bataille de Chojnice

Dans Flames of War, Arhas et moi avons une préférence marquée pour l’Early War, du coup après pas mal de parties « génériques » nous nous sommes lancés dans une vraie campagne.

Un gars a abattu un boulot de folie en créant son propre livret de briefings et un vaste choix de batailles, le tout téléchargeable gratuitement et compatible avec les règles de v.3. C’est donc parti pour la Campagne de Septembre, à savoir l’invasion de la Pologne en septembre 1939, au tout début de la Seconde Guerre mondiale. Difficile de faire plus early, sauf à aller chercher du côté de la Chine.

La campagne est divisée en opérations, lesquelles regroupent une poignée de batailles. À nous de décider combien d’opérations on veut jouer. Pour l’instant ce n’est pas fixé mais dans la logique du truc il faut faire complètement chaque opération. Les batailles ne sont pas toujours équilibrées.

Consulter le pdf de la campagne sur anatolisgameroom.blogspot.fr


Suggestions de lecture

UN PONT PAS LOIN

La première opération choisie s’appelle Battles of the Border, qui regroupe six batailles. Nous sommes dans les premiers jours de septembre. Le tout premier affrontement se déroule à Chojnice, le 1er septembre 1939. Pas vraiment une première puisque les Polonais avaient déjà affronté là les Teutoniques en 1454 !
Les Allemands forcent la frontière et tentent de s’emparer du pont ferroviaire qui enjambe la rivière. Une force d’infanterie allemande appuyée par le train blindé « Panzerzug 3 » est chargée de l’opération. Les Polonais résistent sur la rive opposée, tentant de retarder l’avance allemande et ont pour but de faire sauter le pont qui est miné. La bataille commence de nuit, au moins pour les trois premiers tours.

À partir du 5e tour, celui qui tient seul le côté polonais du pont pourra soit le conquérir (pour les Allemands), soit le faire sauter (pour les Polonais) et marquera deux points de campagne. Par ailleurs il est possible de gagner un point de plus en réduisant ses pertes à moins de 25% de l’armée.

FOW-campagne-polonaise-11

Côté allemand une compagnie d’infanterie « old style », c’est-à-dire en version rifle, sans camions, et confident trained, en 1500 pts. Deux platoons à dix plaquettes chacun, quatre HMG 34, quatre mortiers de 8 cm, quatre Pak36, une batterie complète de quatre canons de 105, trois automitrailleuses de reco Sdkfz 221, un platoon de trois Panzer II et deux Panzer I. Et ce n’est pas tout, le train blindé comporte un wagon avec un canon Lelg18 de 75mm et quatre mitrailleuses, plus deux autres wagons « d’assaut » avec chacun quatre mitrailleuses et surtout un platoon constitué de sept plaquettes de rifle prêts à bondir. Devant le train, une automitrailleuse de reco sur rail peut se détacher et filer reconnaître la voie. Pour une armée allemande c’est tout simplement pléthorique avec 12 platoons. Certes on est en trained.

Côté polonais, 1500 pts aussi. Deux platoons de piechoty rifle à treize teams, l’un des deux supporté par trois HMG, un AT rifle et un petit mortier. Deux platoons antichar alignant au total six Pak36, une batterie de quatre 75, une batterie anti-aérienne avec deux AA-MG et un Bofors, une reconnaissance à cheval de cinq plaquettes dont un AT rifle, un platoon de sapeurs avec leur camion et enfin cinq TKS, les minuscules chars de reco. Ce qui fait dix platoons, tous fearless, tous retranchés.

La rivière coupe la carte en deux. Quatre passages possibles : le pont sur la route à gauche, mais les sapeurs ont posé leur champ de mines dessus. Un gué juste à gauche du pont ferroviaire, le pont lui-même et un gué à droite.


Suggestions de lecture

À PAS DE LOUP

La nuit freine mon avancée mais la camoufle à la fois, difficile de dire si c’est plus un avantage ou un inconvénient. J’ai la possibilité d’avoir un platoon d’infanterie pré-positionné mais je rate le jet, il sera donc au contraire retardé et rentrera finalement tour 3.

Mon plan est simple, envoyer les HMG tenir la maison proche du pont routier et balayer la zone autour pour y faire de la casse et bloquer les mouvements dans cette zone. Forcer le pont avec le train, le faire rentrer le plus possible dans la masse des polonais pour les balayer avec les mitrailleuses latérales. Faire descendre l’infanterie pour tenir le pont. Soutenir le centre avec les chars et l’infanterie en passant par le gué près du pont. Tenir la rive côté droit avec les pak36 et les mortiers pour arroser les Polonais en face.

FOW-campagne-polonaise-1

Bon, avancée générale dans l’obscurité au premier tour, les TKS Polonais franchissent le gué à droite et la reconnaissance à cheval s’engage sur le pont ferroviaire. Au second tour mon automitrailleuse sur rail qui est la plus avancée flingue une team de reco à cheval sur le pont. Dévoilée par ses tirs elle est détruite par la réplique des canons polonais. Les TKS avancent sur ma rive en prenant à travers bois, ça bogue un peu en route mais ça repart.

Les choses sérieuses commencent ensuite, le train avance en poussant la carcasse de l’automitrailleuse détruite. Mon artillerie enfume les canons polonais qui se sont dévoilés, la reco à cheval se fait liquider sur place à coup de mitrailleuses du train. Par contre les TKS de leur côté arrivent en lisière, surprennent mes mortiers en plein déplacement, test raté, break du platoon.

Les HMG se positionnent dans et autour de la maison, accompagnés par les chars. La tête du train franchit le pont. Les Pak36 ouvrent le feu sur les TKS, un détruit, un bailed. Le platoon d’infanterie retardée arrive sur la carte et remonte en longeant la voie de chemin de fer. La reco n’arrive pas à lever le gone to ground des Polonais retranchés sur la rive adverse.


Suggestions de lecture

ACHTUNG PANZERZUG !

Au tour quatre, ça commence à déconner, le jour se lève, le wagon de tête, qui est celui de l’artillerie de 75 est détruit. Les TKS restants tournent les Pak36, lancent l’assaut et flinguent le platoon. Mes chars prennent des tirs, deux sont détruits et deux bailed… heureusement le test est réussi.

Cinquième tour, le train avance  malgré la mise hors service du premier wagon. Le second, un wagon d’assaut, débouche sur la rive polonaise et débarque son platoon d’infanterie pile sur l’objectif qui n’est plus tenu que par une team AT rifle. Vu les risques, l’autre platoon embarqué sort du train aussi, mais en position plus qu’inconfortable, au beau milieu du pont !

Ma première infanterie à pied arrive au pont, mes trois derniers chars se planquent un peu et tirent sur la rive adverse qui perd un canon antichar. Les HMG arrosent avec force le platoon anti-aérien qui est proche de mes gars fraîchement sortis des wagons – et très exposés. L’artillerie ajuste une cible lui permettant de toucher les 75, une infanterie polonaise et deux des trois HMG, ce qui marche assez bien. Elle gardera cette visée pendant tout le reste de la partie, ce qui va contribuer à les clouer tous la plupart du temps. Je dois divertir mon infanterie retardataire pour aller affronter les TKS qui menacent mon flanc droit. Mais la team polonaise qui était sur l’objectif est détruite, je conteste !

FOW-campagne-polonaise-8

Forcément la riposte polonaise est sévère, les wagons d’assaut sont détruits, la locomotive blindée est évacuée, les deux infanteries débarquées sont sévèrement étrillées mais réussissent leurs tests et restent sur la table. Le train rate son test et est détruit sur place. L’artillerie a cloué tout le monde du coup les Polonais ne peuvent pas lancer l’assaut contre l’infanterie qui est sur l’objectif.

Sixième tour ? Les TKS veulent se lancer à l’assaut de mon infanterie mais là ça foire, le chef s’embourbe à l’entrée du bois. Du coup je vais le capturer sans coup férir à mon tour suivant, encercler les TKS restant et les prendre d’assaut. Sur le pont c’est la folie, l’infanterie qui est sur l’objectif est réduite à deux plaquettes mais s’enterre et tient bon, la seconde infanterie qui avait débarqué sur le pont est détruite par les tirs. La troisième infanterie s’engage sur le pont et se fait aussi étriller, puis détruire par la suite juste en arrivant sur l’objectif.  De mon côté l’artillerie et les HMG tapent dur, le platoon d’infanterie piechoty qui était sorti de ses trous pour revenir sur l’objectif est quasi détruit, les AA aussi. Mes automitrailleuses jouent à cache-cache à coup de stormtrooper move dans les bois pour taper sur les HMG et les Pak polonais, avec succès dans un premier temps.


Suggestions de lecture

MINIMISER LES PERTES ?

Troisième Stormtrooper move raté des Sdkfz 221 qui sont détruites, destruction de l’infanterie engagée sur le pont, de celle qui tenait l’objectif, destruction des chars qui venaient de traverser le gué… ça fait trop, beaucoup trop, je dois tester l’armée, mais le test est réussi !

Du côté polonais ce n’est pas la joie non plus, un platoon de piechoty détruit, les AA aussi, les TKS, la reco à cheval, pas mal de canons en moins et mes HMG qui balayent rudement fort, calmant les idées de mouvement intempestif. Il faut que le second platoon de piechoty avance néanmoins pour contester. Ils viennent de loin et une seule plaquette peut le faire, mais elle se fait éliminer.

FOW-campagne-polonaise-3

Le final de la bataille sera à la hauteur de nos espérances. Mon artillerie et mes HMG ont cloué tout le monde. Les polonais ne peuvent pas revenir sur le pont, leur seul espoir est de faire craquer mon armée, en forçant le test. Pour cela il faut atomiser le platoon qui est en train de traverser le gué et tient à peine l’objectif, accompagnés de plus par mon chef d’armée. Ils en prennent plein la gamelle, avec juste assez de pertes pour aller au test.  Forcément le test rate. Mais mon chef me permet de relancer.

Si le platoon reste, je tiens l’objectif et remporte la partie, si je rate le platoon part avec le chef et je dois tester l’armée, ce qui sera impossible sans chef… le pont sera détruit par les Polonais qui gagneront. Et… je rate une seconde fois le test, le pont et les restes du Panzerzug 3 finissent au fond de la rivière. Victoire polonaise à l’arraché, avec la moitié des platoons détruits et pas mal de trous dans ceux qui sont restés, les Allemands ont perdu dix platoons sur douze ! Inutile de dire que ni l’un ni l’autre n’a eu de points pour avoir minimisé ses pertes ! Historiquement le pont avait été aussi détruit et le train allemand sévèrement endommagé.


Suggestions de lecture

ÉCOUTER DU WAGNER, ÇA NE SUFFIT PAS !

Conclusion : une excellente bataille, le côté « cheval de Troie » du train a été très utile, il fallait vraiment foncer pour percer une brèche dans une masse de gars et de canons Fearless/retranchés, avec en plus un seul objectif à viser, difficilement accessible en plus. Les HMG allemandes ont été essentielles et très meurtrières. La perte des mortiers m’a par contre handicapé. Les troupes débarquées du train ont vraiment bien fait le job, un peu comme des paras, résistant alors qu’elles étaient en plein devant les ennemis. Enfin, la masse du train détruit a permis d’apporter un couvert et un blocage aux mouvements là où il n’y en avait pas avant. Indéniablement cette bataille avait un côté western. Je pense que l’une de nos futures batailles qui sera un affrontement de deux forces de cavalerie devrait aussi être très originale. 2-0 pour la Pologne, à suivre…

FOW-campagne-polonaise-9


Suggestions de lecture

Commentez en premier

UA-57745745-1